Go to Contents Go to Navigation

Moon : l'élan du dialogue avec le Nord maintenu grâce à la solidité de l'alliance

Actualités 21.05.2019 à 16h20
Déjeuner avec de hauts officiels militaires
Moon et le général Abrams

SEOUL, 21 mai (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a estimé ce mardi qu'une réponse unifiée de la Corée du Sud et des Etats-Unis aux récents tirs de missiles de la Corée du Nord a aidé à maintenir l'élan du dialogue.

Lors d'un déjeuner avec des hauts commandants des forces militaires des alliés à Cheong Wa Dae, le chef de l'Etat a également cité la «confiance personnelle» entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le changement dans la situation sécuritaire sur la péninsule coréenne comme des facteurs contribuant à maintenir à flot l'élan du dialogue.

«Je pense que la solidité de l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis et l'étroite coordination entre les deux nations ont brillé dans leur réponse aux lancements de projectiles de la Corée du Nord», a-t-il déclaré.

En évoquant les missiles en coréen, il a utilisé une formulation ambigüe qui pourrait être entendue comme «dando» (proche de balistique) mais son bureau Cheong Wa Dae l'a plus tard éclaircie en disant qu'il voulait dire «dangeori» (courte portée).

En se basant sur le texte préparé de ses propos d'ouverture, son interprète a en effet utilisé les termes «missiles à courte portée».

Selon la position officielle de Cheong Wa Dae, les alliés sont toujours en train d'analyser les types exacts de projectiles que le pays communiste a testés plus tôt ce mois-ci.

Moon a ajouté que les deux parties ont su maintenir l'élan du dialogue en répondant au comportement du Nord d'une manière «calme et modérée».

Il a mis l'accent sur l'importance de l'alliance dans le processus d'instauration de la paix sur la péninsule.

«Même si la paix est établie sur la péninsule coréenne avec la force de l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis, le rôle de l'alliance restera important pour la paix et la stabilité de l'Asie du Nord-Est toute entière», a noté Moon.

Cette réunion a également vu la présence du ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo et du général Robert Abrams, commandant en chef des Forces américaines en Corée du Sud (USFK). Etaient également présents le général Park Han-ki, chef d'état-major des armées, Choi Byeong-hyeok, commandant adjoint du Commandement des forces combinées Corée du Sud-Etats-Unis, ainsi que le chef adjoint de l'USFK, le général de corps d'armée Kenneth S. Wilsbach.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page