Go to Contents Go to Navigation

L'OCDE révise sa prévision de croissance à la baisse pour l'économie sud-coréenne à 2,4%

Economie 21.05.2019 à 21h03
(Photo d'archives Yonhap)

SEJONG, 21 mai (Yonhap) -- L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a révisé ce mardi sa prévision de croissance à la baisse pour l'économie sud-coréenne, à 2,4%, à cause de la faible demande intérieure et du ralentissement du commerce mondial.

L'OCDE avait prévu en mars une croissance de 2,6%. L'organisation a prédit que l'économie sud-coréenne allait croître de 2,5% en 2020, contre 2,6% précédemment.

«La croissance économique devrait ralentir à environ 2,5% en 2019-20, reflétant la faiblesse de la demande intérieure et du commerce international», a indiqué l'OCDE dans son rapport sur les perspectives économiques.

Les exportations de la Corée du Sud ont chuté de 2% en glissement annuel pour atteindre 48,86 milliards de dollars en avril, prolongeant leur déclin en glissement annuel pour le cinquième mois consécutif, en raison d'une baisse prolongée dans le secteur des puces électroniques et d'une faible demande de la Chine, qui représente un quart de ses exportations.

L'OCDE a noté que le recul de la croissance économique est dû en partie à une baisse des investissements fixes et à la faiblesse de la création d'emplois. Elle a aussi estimé que la Corée du Sud devrait modérer les augmentations du salaire minimum, notant que les augmentations à deux chiffres du salaire minimum freinent la création d'emplois et que de nouvelles augmentations réduiraient la compétitivité des entreprises sud-coréennes, si elles ne sont pas accompagnées d'une productivité accrue.

L'OCDE a dit que la croissance serait soutenue par un assouplissement budgétaire et un rebond des investissements fixes en 2020. «Si une telle reprise ne se matérialise pas, un soutien budgétaire supplémentaire sera nécessaire», a déclaré l'OCDE. «La relance budgétaire devrait se poursuivre en 2020, accompagnée d'un assouplissement de la politique monétaire, car l'inflation globale est bien en deçà de l'objectif de 2 %.»

L'OCDE a ajouté que le budget supplémentaire de 2019, de 6.700 milliards de wons, stimulera l'économie sud-coréenne.

Elle a en outre estimé que le principal défi du pays est d'augmenter la productivité au travail, qui n'est que la moitié de celle de la moitié supérieure des pays de l'OCDE. La Corée du Sud est confrontée au vieillissement démographique le plus rapide de l'OCDE, a rappelé l'organisation.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page