Go to Contents Go to Navigation

Le ministère de l'Unification muet sur le remplacement supposé d'un haut officiel nord-coréen

Actualités 22.05.2019 à 16h33
Lee Sang-min, le porte-parole du ministère de l'Unification.

SEOUL, 22 mai (Yonhap) -- Le ministère de l'Unification a refusé de faire un commentaire sur un rapport d'un média sud-coréen publié aujourd'hui, selon lequel la Corée du Nord aurait remplacé récemment un haut officiel chargé des affaires intercoréennes.

Plus tôt dans la journée, le quotidien sud-coréen JoongAng Ilbo a rapporté que Ri Son-gwon, président du Comité pour la réunification pacifique du pays (CPRC) de la Corée du Nord, a été remplacé récemment par Rim Yong-chol, citant une source gouvernementale. Il n'a pas fourni de détails sur le successeur.

«Ri était sur une photo de groupe qui a été prise durant une séance du Comité central du Parti (du travail) le 10 avril», a déclaré Lee Sang-min, le porte-parole du ministère, lors d'un point de presse. «A part cela, il n'y a rien que le gouvernement puisse confirmer officiellement.»

Ri était le négociateur en chef du Nord dans les discussions intercoréennes depuis le début de l'année dernière. Il était aussi l'homologue du ministre sud-coréen de l'Unification.

Il a été mentionné le 12 avril pour la dernière fois par un média nord-coréen qui a écrit que Ri avait été élu membre d'un nouveau comité pour les affaires étrangères durant une réunion de l'Assemblée populaire suprême (APS).

Le mois dernier, l'agence du renseignement du Sud a annoncé que Kim Yong-chol, l'interlocuteur en chef de Pyongyang dans les discussions avec Washington, avait été remplacé par Jang Kum-chol, un officiel peu connu à l'extérieur. La Corée du Nord n'a pas encore confirmé ce changement.

Cette décision viserait à tenir Kim pour responsable de la rupture du sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump en février dernier.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page