Go to Contents Go to Navigation

L'objectif des hackers nord-coréens depuis 2016 serait d'ordre financier

Actualités 23.05.2019 à 16h53

SEOUL, 23 mai (Yonhap) -- Les hackers nord-coréens concentreraient leur attention vers des gains d'argent pour le pays appauvri depuis 2016, a déclaré jeudi Kaspersky Labs, une société de logiciels antivirus russe.

Dans le passé, les tentatives d'attaques du groupe Lazarus, soupçonné d'être soutenu par Pyongyang, visaient plutôt à provoquer un chaos ou voler des documents gouvernementaux et militaires, selon Kaspersky Labs.

Cependant, le groupe nord-coréen semble chercher désormais le renforcement de sa capacité de piratage informatique contre les institutions financières et les banques depuis 2016 pour se concentrer davantage sur les gains en devises étrangères.

Lazarus est soupçonné d'avoir volé 81 millions de dollars à la banque centrale du Bangladesh en 2016. Le groupe est aussi suspecté d'être lié à l'attaque au rançongiciel Wannacry qui a infecté plus de 300.000 ordinateurs dans 150 pays.

En plus, Lazarus coordonne de plus en plus ses efforts pour pirater les ordinateurs reliés aux marchés des cryptomonnaies en Corée du Sud en développant des tactiques, a indiqué Kaspersky Labs.

L'entreprise de cybersécurité a observé que la Corée du Nord était confrontée à des sanctions internationales plus lourdes depuis 2016. Les résolutions 2270 et 2321, adoptées par le Conseil de sécurité des Nations unies, visent à couper l'entrée de devises étrangères en Corée du Nord qui serviraient à financer le développement d'armes nucléaires.

La Corée du Nord nie toute implication dans les cyberattaques contre d'autres pays.

© Kaspersky Labs

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page