Go to Contents Go to Navigation

Séoul et Tokyo prennent part à des exercices navals dans le Pacifique

Actualités 23.05.2019 à 18h02

SEOUL, 23 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud et le Japon ont participé ce jeudi à des exercices navals dirigés par les Etats-Unis , les premiers entre les deux pays depuis la dispute militaire autour de l'utilisation d'un radar, ont fait savoir des officiels.

Les Etats-Unis ont demandé à ses deux alliés de prendre part aux nouveaux exercices Pacific Vanguard, qui ont débuté ce jeudi pour cinq jours près de Guam et au Marianas Island Range Complex sur l'île de Guam.

La manoeuvre a réuni plus de 3.000 soldats de quatre nations de l'Indo-Pacifique, dont l'Australie.

«Les Etats-Unis a demandé leur participation dans le cadre d'efforts de médiation», a déclaré un officiel sud-coréen, qui a ajouté que cela signale la reprise effective des relations bilatérales et des échanges militaires entre Séoul et Tokyo.

Le Japon accuse un navire de guerre sud-coréen d'avoir ciblé un avion de patrouille maritime japonais avec un radar de tir. La Corée du Sud dément et accuse l'avion japonais de s'être approché à basse altitude du navire sud-coréen sans raison.

Les ministres de la Défense des deux nations sont également susceptibles de se réunir au début du mois prochain en marge d'un forum annuel connu sous le nom de Dialogue Shangri-La. Des pourparlers de défense à haut niveau entre Séoul et Tokyo ont eu lieu en octobre 2018 pour la dernière fois.

Selon la 7e Flotte américaine, l'exercice combiné se focalise sur un large éventail de compétences navales, telles que des exercices de tir, des opérations de défense anti-aérienne, la lutte anti-sous-marine et le réapprovisionnement en mer, qui visent à «aiguiser leurs compétences et à renforcer leur coopération en mer».

Le USS Blue Ridge de la 7e Flotte américaine dirigera les opérations, assisté par un destroyer sud-coréen, deux destroyers japonais et deux frégates australiennes.

«Pacific Vanguard joint les forces de quatre nations maritimes qui assure la sécurité à travers l'Indo-Pacifique grâce à des valeurs et intérêts communs», a déclaré le commandant de la 7e Flotte, le vice-amiral Phil Sawyer. «Cet exercice contribue à l'intégration de nos forces et permet une réponse collaborative efficace à divers événements qui pourraient se produire dans la région», a-t-il ajouté.

Séoul et Tokyo prennent part à des exercices navals dans le Pacifique - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page