Go to Contents Go to Navigation

Séoul appelle l'OCDE à combattre l'évasion fiscale

Actualités 24.05.2019 à 11h17
Le vice-ministre de l'Economie et des Finances Lee Ho-seung. ⓒ ministère de l'Economie

SEJONG, 24 mai (Yonhap) -- Le vice-ministre de l'Economie et des Finances Lee Ho-seung a appelé l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à résoudre les problèmes liés à l'érosion de la base d'imposition et transfert de bénéfices (Beps) lors de la Réunion du Conseil de l'OCDE au niveau des ministres (RCM) à Paris, a fait savoir vendredi son ministère.

L'OCDE a dit que plus de 125 pays et instances juridiques travaillent actuellement ensemble pour mettre en place des mesures adéquates et lutter contre la Beps.

La Beps fait référence à des stratégies d'évasion fiscale qui abusent des failles et défaillances juridiques dans le droit fiscal afin de déplacer artificiellement des bénéfices vers un endroit où les taxes sont inférieures ou n'existent pas, selon l'OCDE.

En 2015, les leaders du G20 ont convenu de fournir aux pays les moyens dont ils ont besoin pour assurer que la taxe appelée «Taxe Google» soit imposée aux multinationales qui tentent d'éviter de payer des impôts dans les pays où ils ont produit des profits.

Par ailleurs, en marge de cette réunion, Lee a rencontré également Sigrid Kaag, la ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération au développement, et ils se sont mis d'accord pour élargir les coopérations économiques bilatérales entre les deux pays.

Le volume du commerce entre la Corée du Sud et les Pays-Bas s'est établi à 10,8 millions de dollars en 2017, une hausse par rapport aux 8,1 milliards de dollars de 2016, selon les données du gouvernement.

Lee a tenu également un entretien avec Gabor Gion, secrétaire d'Etat du ministère hongrois des Finances, pour discuter des moyens de dynamiser les coopérations économiques.

Gion a demandé aux entreprises sud-coréennes d'élargir leurs investissements en Hongrie, où sont déjà implantées 121 sociétés dont Samsung Electronics Co., LG Electronics Inc. et SK Innovation Co., fabricant de batteries pour véhicules électriques.

Le vice-ministre s'est rendu à «Station F», l'un des plus grands campus de start-up du monde à Paris, en vue de promouvoir les échanges entre start-up des deux pays. Il a par ailleurs rencontré des entrepreneurs sud-coréens installés en France pour écouter leurs difficultés et chercher des moyens de les aider.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page