Go to Contents Go to Navigation

Le Choson Sinbo demande aux Etats-Unis de rendre le cargo nord-coréen

Actualités 24.05.2019 à 14h34
L'ambassadeur nord-coréen auprès des Nations unies, Kim Song, prend la parole lors d'une conférence de presse sur la saisie du cargo nord-coréen Wise Honest par les Etats-Unis, au siège de l'organisation internationale à New York le mardi 21 mai 2019 (heure locale). (AP=Yonhap)

SEOUL, 24 mai (Yonhap) -- Le journal pro-nord-coréen Choson Sinbo basé au Japon a appelé vendredi une nouvelle fois les Etats-Unis à rendre le cargo Wise Honest, soupçonné d'avoir enfreint les sanctions internationales, en disant que Washington joue un «jeu dangereux» qui suscite un «éclat de confrontation».

Le journal a aussi évoqué le gel de capitaux de la Corée du Nord à la Banco Delta Asia (BDA) basée à Macao qui a conduit à l'arrêt des discussions multilatérales sur la dénucléarisation en 2005, apparemment en vue d'avertir indirectement que la saisie de son cargo pourrait aboutir à une conséquence similaire.

«Les Etats-Unis jouent un jeu dangereux en suscitant seuls un éclat de confrontation avant même que le troisième sommet entre la Corée du Nord et les Etats-Unis ne se tienne», a dit le journal.

«Par le passé, la diplomatie multilatérale visant à dénucléariser la péninsule coréenne se trouvait au bord de l'effondrement à cause des sanctions unilatérales imposées par les Etats-Unis en s'appuyant sur leur loi nationale», a-t-il ajouté en faisant référence à un gel de 25 millions de dollars appartenant à la Corée du Nord à la BDA, décidé par Washington en septembre 2005.

Cette décision avait provoqué de vives critiques de Pyongyang, qui a effectué son premier essai nucléaire en octobre 2006, amenant les pourparlers à six sur la dénucléarisation jusqu'au bord de la rupture. En juin 2007, Washington a annulé l'immobilisation de biens nord-coréens, ce qui a permis la reprise du dialogue sur le nucléaire.

La Corée du Nord a renforcé sa demande de récupération de son cargo de 17.061 tonnes Wise Honest depuis l'annonce de Washington sur la saisie de ce navire le 9 mai sous le soupçon d'avoir transporté illégalement du charbon en violation des sanctions des Etats-Unis et des Nations unies imposées contre le régime communiste.

Durant une conférence de presse rare au début de cette semaine à New York, l'ambassadeur nord-coréen auprès des Nations unies Kim Song a également reproché violemment cette saisie des Etats-Unis et demandé fermement la restitution.

La Corée du Nord fait l'objet de multiples sanctions internationales dont l'interdiction d'exporter du charbon en raison de ses programmes nucléaire et de missiles balistiques. Washington garde la position selon laquelle les sanctions seront maintenues jusqu'à la dénucléarisation complète du régime nord-coréen.

Les discussions sur le nucléaire sont dans l'impasse depuis le deuxième sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump en février qui s'est terminé sans aucun accord comme ils ne sont pas parvenus à trouver de terrain d'entente sur le niveau de la dénucléarisation de Pyongyang et l'allègement des sanctions de Washington.

La semaine dernière, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a décrit la saisie du cargo comme un «refus catégorique» de l'esprit du premier sommet entre Kim et Trump tenu en juin de l'année dernière.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page