Go to Contents Go to Navigation

Bong Joon-ho remporte la Palme d'or du Festival de Cannes

Actualités 26.05.2019 à 07h10
Bong Joon-ho après avoir remporté la Palme d'or du 72e Festival de Cannes le 25 mai 2019. (EPA/Guillaume Horcajuelo=Yonhap)

CANNES, 25 mai (Yonhap) -- Le réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho a remporté ce samedi la Palme d'or du 72e Festival de Cannes pour sa comédie sociale «Parasite».

Il est ainsi devenu le premier cinéaste sud-coréen à recevoir cette plus haute distinction à Cannes. Avant lui, Park Chan-wook s'était vu attribuer le Grand Prix, la deuxième récompense du festival, pour son thriller «Old Boy» en 2004.

C'était aussi la sixième fois qu'un film coréen s'emparait de l'une des grandes récompenses de ce grand rendez-vous international du cinéma. Im Kwon-taek avait reçu le prix du meilleur réalisateur pour «Chihwaseon» en 2002, Park Chan-wook le même prix deux fois avec «Old Boy» (2004) et «Thirst» (2009) et Lee Chang-dong le prix du scénario pour «Poetry» en 2010. Jeon Do-yeon avait décroché le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans «Secret Sunshine» en 2007.

«Parasite» s'est imposé face à de grands noms et lauréats de Cannes comme «Douleur et gloire» du cinéaste espagnol Pedro Almodovar et «Le Jeune Ahmed», réalisation des frères du cinéma belge Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne.

Lorsque son nom a été annoncé à la fin de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes, Bong a crié de joie et pris dans ses bras ses collègues.

«Je n'ai pas préparé de discours en français mais je me suis inspiré beaucoup de films français», a-t-il déclaré via une interprète lors de la cérémonie. «"Parasite" a été une aventure formidable pour moi.»

Il a remercié son équipe et ses acteurs pour leur dévouement et leurs contributions qui ont permis de réaliser ce long métrage.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page