Go to Contents Go to Navigation

Pour la Corée du Nord, l'aide humanitaire de Séoul ne réglera pas les problèmes

Corée du Nord 26.05.2019 à 14h02

SEOUL, 26 mai (Yonhap) -- Réagissant pour la première fois au plan d'aide humanitaire de la Corée du Sud à la Corée du Nord, Pyongyang a dit ce dimanche que ces dons n'étaient que secondaires et ne régleraient pas les questions en suspens entre les deux pays.

Cette position critique a été présentée dans la dernière édition du journal hebdomadaire Tongil Sinbo du Nord et fait suite à la décision de Séoul de faire don de 8 millions de dollars à des femmes enceintes et enfants de l'autre côté de la frontière via des organisations humanitaires internationales.

«En mettant en avant des questions comme l'aide et les échanges humanitaires, sans lien avec les questions plus fondamentales, (la Corée du Sud) cherche à se vanter [...] et à manipuler l'opinion publique plutôt qu'à améliorer les relations intercoréennes», a estimé le magazine dans un article.

Celui-ci a accusé la Corée du Sud d'être revenue sur sa promesse et de poursuivre ses actes hostiles contre le régime nord-coréen avec notamment «des exercices militaires conjoints avec des forces étrangères».

«Est-ce qu'un soutien secondaire, humanitaire insignifiant, une coopération et des échanges non politiques vont arranger les choses ?», a questionné l'article.

«(Séoul) doit faire en sorte de traduire les questions fondamentales proposées dans les déclarations Nord-Sud en actions fidèles», a-t-il ajouté.

Aujourd'hui aussi, le site de propagande Uriminzokkiri a posté un commentaire similaire affirmant que «si le gouvernement sud-coréen espère un développement durable des relations intercoréennes, [...] il doit clairement déclarer sa résolution et sa détermination à appliquer fidèlement les déclarations intercoréennes».

Séoul a récemment engagé des discussions avec des agences internationales comme le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et le Programme alimentaire mondial (PAM) pour faire don de fonds au profit de femmes enceintes et enfants mal nourris au Nord.

Vue de la Corée du Nord depuis l'observatoire d'Odusan, près de la ville sud-coréenne de Paju, le 8 mai 2019. Le paysage laisse deviner une grande sécheresse de l'autre côté de la frontière intercoréenne.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page