Go to Contents Go to Navigation

La chaîne câblée JTBC remporte les droits de diffusion en Corée des Jeux olympiques

Economie 04.06.2019 à 20h04
Le président du CIO Thomas Bach et le président de JTBC Hong Jeong-do posent avec l'accord permettant à la chaîne sud-coréenne de diffuser dans le pays les JO de 2026 à 2032, à Lausanne en Suisse.

SEOUL, 04 juin (Yonhap) -- La chaîne du câble JTBC a remporté le droit de diffusion exclusif en Corée de deux Jeux olympiques d'hiver et de deux Jeux olympiques d'été, de 2026 à 2032.

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé la nouvelle ce mardi lors d'une cérémonie de signature entre le président du CIO Thomas Bach et le président de JTBC Hong Jeong-do, au musée olympique à Lausanne en Suisse.

JTBC, qui appartient au quotidien JoongAn Ilbo, détient les droits de diffusion des JO d'hiver 2026 et 2030 et des JO d'été 2028 et 2032.

Les JO d'été 2028 auront lieu à Los Angeles. Les villes hôtes des trois autres compétitions ne sont pas encore choisies.

JTBC a acquis les droits sur toutes les plateformes média. Une couverture d'au moins 200 heures de JO d'été et de 100 heures de JO d'hiver à la télévision est garantie dans le cadre de l'accord.

La chaîne câblée JTBC remporte les droits de diffusion en Corée des Jeux olympiques - 2

JTBC travaillera avec le CIO et la chaîne olympique afin de «nouer le dialogue avec les générations futures et promouvoir le sport et les valeurs olympiques sur les plateformes digitales», a indiqué le CIO.

Le président du CIO a dit que les médias sud-coréens ont montré un «intérêt sans précédent» pour les droits de diffusion des Jeux olympiques après les JO d'hiver de PyeongChang 2018 en Corée du Sud.

«JTBC a fourni un plan de diffusion innovant et a montré une passion évidente pour les valeurs olympiques et une volonté de promouvoir les Jeux olympiques à travers la péninsule coréenne», a déclaré Bach.

Le président de JTBC a dit que la chaîne cherchera à améliorer sa couverture actuelle des Jeux olympiques et à attirer une audience jeune.

«Nous cherchons l'audience la plus large possible et une couverture étendue de tous les sports», a indiqué Hong dans un communiqué publié par le CIO. «Nous partageons pleinement le désir du CIO de bâtir des relations directes avec les fans sur les marchés locaux.»

L'accord comprend aussi tous les Jeux olympiques de la jeunesse de la période 2026-2032.

La Corée du Sud et la Corée du Nord ont décidé de chercher à organiser conjointement les Jeux olympiques d'été 2032. L'Allemagne, l'Australie, l'Inde et l'Indonésie ont également fait part de leur intérêt pour ces Jeux.

SBS, une des trois grandes chaînes du réseau hertzien, possède les droits de diffusion des JO en Corée pendant la période 2018-2024.

La décision du CIO d'accorder les droits à une chaîne privée n'a pas manqué de déplaire aux chaînes publiques du pays.

L'Association des radiodiffuseurs coréens (KBA), qui représente principalement les intérêts des trois grandes chaînes publiques, a critiqué la décision pour son caractère discriminatoire. «Ceux ayant choisi de regarder des chaînes gratuites ne pourront pas voir les Jeux olympiques et seuls les abonnés pourront suivre les compétitions», a indiqué KBA dans un communiqué. «Cela va directement à l'encontre du principe du droit universel de voir (les JO).»

KBA a appelé le CIO a annulé sa décision, ajoutant que JTBC ne possède aucune expérience de diffusion des Jeux olympiques et que le CIO s'est contenté d'accorder les droits au plus offrant sans prendre en compte la situation actuelle de l'industrie locale de la radiodiffusion.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page