Go to Contents Go to Navigation

Mondial féminin : campagne de lutte contre l'usage du drapeau du Soleil-Levant

Actualités 07.06.2019 à 11h08
Une photo avec une représentation du drapeau du Soleil-Levant (à g.) postée sur le compte Instagram de la Fifa a été remplacée après protestation lors de la Coupe du monde de football 2018. (Photo fournie par Seo Kyoung-duk. Revente et archivage interdits)
Une image de bande-dessinée avec le drapeau du Soleil-Levant (à g.) postée sur le compte Instagram de Sport 360 remplacée suite à une protestation lors de la Coupe d'Asie 2019 aux Emirats arabes unis. (Photo fournie par Seo Kyoung-duk. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 07 juin (Yonhap) -- Une campagne de lutte contre l'utilisation du drapeau du Soleil-Levant controversé sera menée tout au long de la Coupe du monde féminine de football 2019 qui se déroulera à partir de demain pendant un mois en France.

Le drapeau du Soleil-Levant dont des variantes sont utilisées aujourd'hui par les Forces japonaises d'autodéfense rappelle aux Sud-Coréens les souvenirs amers de la colonisation de la péninsule coréenne par le Japon (1910-1945) car c'était le drapeau de l'armée impériale japonaise. Plusieurs sujets douloureux datant de l'époque coloniale font toujours l'actualité coréenne comme l'esclavage sexuel et le travail forcé dont les victimes coréennes attendent toujours des excuses sincères du gouvernement japonais.

Seo Kyoung-duk, professeur de l'université Sungshin et spécialiste de la promotion de la Corée du Sud, a demandé de participer à la lutte contre ce drapeau controversé en signalant les apparitions du drapeau du Soleil-Levant au cours de la compétition.

Ceux qui apercevront ce drapeau militaire japonais lors d'un match devront prendre des photos sur place ou sur un téléviseur ou faire des captures d'écran et les envoyer à l'adresse suivante : ryu1437@hanmail.net.

Seo projette d'adresser les photos qu'il recevra éventuellement à la Fédération internationale de football association (Fifa) pour protester contre cet usage et d'envoyer un communiqué de presse à des journalistes étrangers pour faire connaître les méfaits de ce type de soutien.

Le professeur avait mené une campagne similaire lors du Mondial 2018 en Russie et de la Coupe d'Asie de la Confédération asiatique de football (AFC) qui s'est tenue en janvier dernier aux Emirats arabes unis. Ses efforts ont incité la Fifa et un média sportif de changer des photos de supporters arborant le drapeau du Soleil-Levant sur leur compte Instagram.

«Comme l'apparition du drapeau du Soleil-Levant à des compétitions de football internationales a provoqué des remous, nous prendrons rapidement des mesures en cas de nouvelle apparition lors de la Coupe du monde féminine pour l'expulser», a souligné Seo.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page