Go to Contents Go to Navigation

Construction navale : la Corée du Sud à nouveau leader mondial en mai

Actualités 11.06.2019 à 15h03

SEOUL, 11 juin (Yonhap) -- La Corée du Sud a devancé en mai la Chine pour la première fois en trois mois pour retrouver la première place mondiale en termes de commandes, ont montré mardi des données de Clarkson Research Services Ltd., un cabinet d'études de marché des industries du transport maritime et de la construction navale.

Le mois passé, les chantiers navals sud-coréens ont reçu 640.000 tonnes brutes compensées (TBC) de commandes pour construire 16 navires, représentant 60% des commandes totales du monde, selon le cabinet d'études basé à Londres.

Les chantiers chinois ont signé des contrats combinés équivalents à 270.000 TBC pour fabriquer huit vaisseaux, représentant 26% du marché mondial, ont révélé les données. Le Japon est arrivé troisième avec 60.000 TBC, ou trois navires.

Comme l'industrie du transport maritime est impactée par les conflits commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine, les nouvelles commandes ont été de 9,41 millions de TBC pour les cinq premiers mois de l'année, en baisse de 38% par rapport à la même période de l'année dernière. Seulement pour le mois de mai, les nouvelles commandes ont atteint 1,06 million de TBC, soit un net recul après 1,44 million de TBC du mois précédent.

Durant la période janvier-mai, les chantiers navals sud-coréens ont reçu 2,83 millions de TBC de commandes, ou 63 vaisseaux, représentant 30% du marché international. La Chine est arrivée en tête avec 4,06 millions de TBC, ou 166 navires, pour une part de 43%, ont montré les données.

Concernant les commandes en attente, la Chine s'est aussi classée au premier rang avec 29,47 millions de TBC (37% du marché), suivie de la Corée du Sud avec 21,12 millions de TBC (26%) et du Japon avec 14,09 millions de TBC (18%), selon Clarkson.

Les constructeurs navals sud-coréens se concentrent sur la construction de navires de haut de gamme comme les méthaniers, navires de forage et les plates-formes pétrolières, alors que les rivaux chinois d'une taille plus petite misent sur les ventes massives de navires de bas de gamme comme les vraquiers.

Jusqu'en mai, les commandes internationales de méthaniers ont été de 1,81 million de TBC, ou 21 navires, un chiffre presque identique à celui de l'année dernière, 1,82 million de TBC. Les commandes pour les vraquiers de la période janvier-mai ont été de 920.000 TBC, ou 27 vaisseaux.

Des analystes sud-coréens ont supposé que les principaux constructeurs navals du pays, comme Hyundai Heavy Industries Co., Samsung Heavy Industries Co. et Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co., pourraient voir leur nombre de commandes de méthaniers augmenter significativement dans leur carnet de commandes au second semestre de cette année ou l'année prochaine, car des entreprises maritimes devraient passer des commandes pour des projets pétroliers et gaziers au Qatar et au Mozambique.

Construction navale : la Corée du Sud à nouveau leader mondial en mai - 1

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page