Go to Contents Go to Navigation

Le patron de la BOK fait allusion à un éventuel abaissement du taux d'intéret directeur

Economie 12.06.2019 à 10h38
Le gouverneur de la BOK, Lee Ju-yeol, lors d'une conférence de presse le 31 mai 2019.

SEOUL, 12 juin (Yonhap) -- Le gouverneur de la Banque de Corée (BOK) Lee Ju-yeol a fait allusion ce mercredi à un éventuel assouplissement de la politique monétaire, ce qui serait un changement drastique par rapport à sa position de statu quo, alors que la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine intensifie les inquiétudes de la quatrième économie d'Asie.

Lee avait écarté la possibilité d'un abaissement du taux d'intérêt directeur ces derniers mois avec la conviction que l'économie coréenne pourrait reprendre du rythme au cours du deuxième semestre de cette année, perspective que de nombreux experts estiment trop optimiste dans un contexte de conflit commercial prolongé entre les deux premières économies mondiales.

Dans un discours prononcé à l'occasion du 69e anniversaire de l'établissement de la BOK, Lee a mis l'accent sur la nécessité de mettre en place des «mesures appropriées» pour faire face aux changements de la situation économique.

«Comme les incertitudes extérieures se sont accrues suite à la guerre commerciale Etats-Unis-Chine et au ralentissement du marché des semi-conducteurs, nous devons prendre des mesures appropriées pour nous adapter aux changements de la situation économique, tout en suivant étroitement l'orientation des changements et leurs impacts», a déclaré Lee.

Depuis le début de l'année, l'économie montre des signes de ralentissement sur fond de diminution des exportations et des dépenses des entreprises, a-t-il noté.

«L'économie locale devrait croître avec l'augmentation des dépenses du gouvernement et le ralentissement des exportations et des investissements s'éliminera à l'avenir, mais il semble que les incertitudes sur notre voie vers la croissance se sont accrues», a-t-il fait remarquer.

Ses propos constituent une volte-face par rapport à ce qu'il avait estimé. Jusqu'au mois dernier, le patron de la banque centrale avait assuré qu'une réduction du taux n'était pas sur la table comme la croissance économique devrait gagner du terrain.

Il y a deux semaines, la BOK a décidé de maintenir le taux de base à 1,75%. Cela dit, il s'agissait de la première décision non unanime depuis au moins novembre dernier, mois où il a relevé d'un quart de point de pourcentage. Elle tiendra la prochaine réunion sur le maintien ou non du taux à la mi-juillet.

«Face à une telle situation économique grave aussi bien dans le pays qu'à l'étranger, les décideurs politiques devront aussi se focaliser sur les réformes structurelles pour renforcer notre potentiel de croissance d'une perspective à long terme, tout en gérant les politiques macroéconomiques de sorte à ce que notre élan de croissance puisse continuer», a-t-il souligné.

Lee a également assuré que la banque centrale œuvrait à maintenir la stabilité financière mais aussi gérerait sa politique monétaire de sorte à encourager une croissance stable et soutenue.

Il a aussi souligné le besoin d'atteindre l'objectif d'inflation.

«Comme les prix sont à un niveau considérablement plus bas que notre objectif, nous devons surveiller régulièrement nos mesures de stabilisation des prix et les expliquer minutieusement pour aider à accroître la compréhension des acteurs économiques sur la situation des prix», a-t-il dit.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page