Go to Contents Go to Navigation

Le gouvernement cherche à stimuler les exportations de biens de consommation

Economie 12.06.2019 à 11h21

SEJONG, 12 juin (Yonhap) -- La Corée du Sud vise à atteindre 35 milliards de dollars d'exportations de ses cinq principaux biens de consommation en 2022, a déclaré mercredi le ministre de l'Economie et des Finances Hong Nam-ki pour relancer les exportations.

Hong a fait part de cet objectif lors d'une réunion avec des officiels à Sejong, qui a porté sur les moyens de redynamiser la quatrième économie d'Asie.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Hong Nam-ki (au milieu), prend la parole le mercredi 12 juin 2019 lors d'une réunion avec des officiels à Sejong, à 130 km au sud de Séoul.

Les cinq biens de consommation sont les suivants : les cosmétiques, les articles de mode, les produits pour bébés, les produits pharmaceutiques et les produits agricoles et de la pêche.

La valeur combinée des expéditions à l'étranger de ces cinq biens a atteint 27,7 milliards de dollars en 2018, représentant une hausse après les 20 milliards de dollars en 2014. L'année dernière, les cinq biens ont englobé 4,6% des exportations sud-coréennes, contre 3,5% en 2014.

Hong a indiqué que le gouvernement dévoilerait plus tard ce mois-ci un plan comportant des projets d'investissement d'une valeur de 10.000 milliards de wons (8,4 milliards de dollars) afin de stimuler les exportations et revitaliser l'économie.

Les exportations du pays ont baissé de 9,4% sur un an à 45,9 milliards de dollars en mai, prolongeant leur diminution en rythme annuel pour le sixième mois consécutif à cause principalement du ralentissement des expéditions de puces mémoire à l'étranger et de l'affaiblissement de l'économie chinoise.

Hong a demandé à nouveau au Parlement d'adopter rapidement le budget supplémentaire de 6.700 milliards de wons pour répondre au ralentissement économique et à la pollution aux particules fines.

En avril, le gouvernement a déposé une proposition de budget additionnel à l'Assemblée nationale mais le projet est toujours en suspens au Parlement du fait d'affrontements politiques entre partis rivaux.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page