Go to Contents Go to Navigation

Le Rodong Sinmun confirme l'apparition de la peste porcine africaine

Corée du Nord 12.06.2019 à 14h22

SEOUL, 12 juin (Yonhap) -- Le quotidien officiel nord-coréen Rodong Sinmun a confirmé mercredi l'apparition de la peste porcine africaine dans le pays, la première annonce du genre depuis que Pyongyang a rapporté à une organisation internationale un premier cas le mois dernier, en disant que des efforts sont en cours à l'échelle nationale pour prévenir sa propagation.

«Des efforts de prévention d'urgence sont en cours de manière active à travers le pays pour enrayer la propagation de la peste porcine africaine, un virus hautement contagieux», a indiqué le Rodong Sinmun dans un article, en ajoutant que les organismes gouvernementaux et municipaux concernés travaillent actuellement ensemble pour garantir la sécurité des animaux d'élevage.

La Corée du Nord a rapporté fin mai à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un cas de la maladie animale dans une ferme porcine dans une région bordant la Chine. Cependant, ses médias ont gardé le silence. La Corée du Sud lui a proposé de coopérer pour empêcher une épidémie mais le Nord n'a pas donné de réponse.

Un officiel sud-coréen avait dit qu'il n'y avait pas de cas confirmé en Corée du Nord mais le fait que le quotidien nord-coréen fasse part d'efforts de prévention au plan national a augmenté la possibilité de propagation de la maladie.

On craint que l'apparition de la maladie animale s'ajoute à la situation d'approvisionnement alimentaire déjà difficile dans le pays appauvri en frappant le secteur de l'élevage. La Corée du Nord est confrontée à l'une des pires pénuries alimentaires de son histoire, provoquée par les sanctions internationales strictes et les conditions météorologiques défavorables.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont rapporté récemment suite à une visite en Corée du Nord que la production agricole nord-coréenne a atteint l'année dernière son niveau le plus bas depuis 2008 et que 10 millions de personnes, ou 40% de la population nord-coréenne, ont un besoin urgent de nourriture.

(Photomontage)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page