Go to Contents Go to Navigation

Les employés de Renault Samsung acceptent l'accord salarial

Actualités 14.06.2019 à 22h22

SEOUL, 14 juin (Yonhap) -- Les employés syndiqués de Renault Samsung Motors Corp. ont voté ce vendredi en faveur de l'accord salarial, mettant fin à un mois de conflit avec l'administration.

Lors de ce vote, 74% des 2.063 employés de Renault Samsung ont voté en faveur de l'accord révisé et de la convention collective après que l'accord provisoire a été rejeté le mois dernier par le syndicat lors d'un vote, a indiqué le constructeur dans un communiqué.

L'accord inclut une «déclaration conjointe de survie mutuelle» entre le constructeur et le syndicat, bien qu'aucun nouveau terme ou condition n'y ait été ajouté, a dit l'entreprise.

Les deux côtés ont conclu ce nouvel accord provisoire mercredi, après la reprise des négociations par le syndicat suite à une grève d'une semaine à l'unique usine du constructeur à Busan, à 450 km au sud de Séoul.

Les travailleurs de Renault Samsung ont organisé 62 grèves entre octobre 2018 et avril 2019, qui ont représenté une perte de production de 14.320 véhicules. Le constructeur a dû interrompre temporairement à plusieurs reprises la production.

«Les grèves ont coûté environ 300 milliards de wons à l'entreprise (253 millions de dollars)», a déclaré un porte-parole de Renault Samsung.

Renault Samsung a vu ses ventes plonger de 36% à l'année à 67.158 véhicules pendant la période janvier-mai.

L'entreprise proposait dans l'accord provisoire initial de verser un bonus de 12 millions de wons environ (10.000 dollars) à chaque travailleur pour leur contribution aux bons résultats obtenus en 2018, au lieu d'augmenter le salaire de base.

Une ligne de montage de Renault Samsung à Busan le 12 juin 2019.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page