Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le représentant nucléaire arrive à Washington pour parler de la Corée du Nord

Actualités 19.06.2019 à 09h45

WASHINGTON, 18 juin (Yonhap) -- Lee Do-hoon, représentant spécial sud-coréen pour la paix sur la péninsule coréenne et les affaires de sécurité, est arrivé mardi aux Etats-Unis pour discuter de la Corée du Nord et des récentes avancées concernant la péninsule.

Lee a entamé une visite de quatre jours à Washington dans un contexte d'espoir de voir une reprise des discussions nucléaires entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

«Le plus grand enjeu maintenant, pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne et l'établissement de la paix, est la reprise rapide des négociations Corée du Nord-Etats-Unis», a dit Lee à des journalistes à son arrivée à l'aéroport international de Washington-Dulles.

Lee Do-hoon, représentant spécial sud-coréen pour la paix sur la péninsule coréenne et les affaires de sécurité, prend la direction des Etats-Unis le mardi 18 juin 2019 pour une visite de quatre jours jusqu'au 21 juin afin de rencontrer son homologue américain Stephen Biegun à Washington.

«Mon plan est de rencontrer des officiels du département d'Etat et de la Maison-Blanche, ainsi que d'autres officiels administratifs pour discuter des moyens d'accélérer (la reprise des) discussions», a-t-il indiqué.

Les négociations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont dans l'impasse après que le deuxième sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un s'est terminé en février dernier sans accord.

Washington avait insisté sur la dénucléarisation complète du Nord, alors que Pyongyang avait demandé la levée des sanctions. Cependant, la semaine dernière, Trump a annoncé avoir reçu une «belle» lettre de Kim et a fait allusion à la possibilité d'un troisième sommet.

Lee a aussi fait part de son souhait de voir des résultats suite à la visite d'Etat du président chinois Xi Jinping en Corée du Nord plus tard cette semaine.

«Je pense qu'elle contribuera à une reprise rapide (des discussions Etats-Unis-Corée du Nord), à des avancées vers la dénucléarisation et à l'établissement de la paix dans la péninsule coréenne», a-t-il dit. «La Chine a travaillé dur jusqu'à présent pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne et a fait des efforts diplomatiques aussi. Je pense qu'ils continueront à travailler dans ce sens.»

Il a ajouté qu'il souhaite un «effet de synergie» quand Trump viendra à Séoul pour discuter avec le président sud-coréen Moon Jae-in à la fin de ce mois-ci.

Xi effectuera jeudi sa première visite d'Etat de deux jours à Pyongyang. Compte tenu des précédentes rencontres entre Kim et Xi, certains analystes estiment que leur rencontre pourrait amorcer la reprise des discussions entre les deux Corées ou entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

D'autres considèrent la visite de Xi comme faisant partie de ses efforts pour maximiser son influence dans les discussions commerciales avec les Etats-Unis.

Lee et son homologue américain Stephen Biegun donneront mercredi des discours liminaires à l'Atlantic Council-East Asia Foundation Strategic Dialogue. Ce sera la première fois que Lee prononcera un discours public et que les deux hommes prendront la parole sur la même scène.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page