Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Sud soutiendra son industrie manufacturière pour devenir le 4e exportateur mondial

Economie 19.06.2019 à 15h30

SEJONG, 19 juin (Yonhap) -- Le gouvernement a annoncé mercredi un plan directeur visant à renforcer la compétitivité de l'industrie manufacturière du pays en ayant recours aux technologies de pointe pour que la Corée du Sud figure parmi les quatre premiers exportateurs mondiaux en 2030.

Selon le plan, la Corée du Sud construira 30.000 usines intelligentes pour les PME d'ici 2022 et inaugurera 20 zones industrielles intelligentes d'ici 2030, selon le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie.

Environ 2.000 usines, fonctionnant avec des technologies de l'intelligence artificielle, seront aussi bâties à l'horizon de 2030, a-t-il ajouté.

Pour favoriser les nouveaux moteurs de croissance de l'industrie manufacturière, la Corée du Sud cherchera à investir 8.400 milliards de wons (7,13 milliards de dollars) dans trois nouveaux moteurs, à savoir les puces non-mémoire, les automobiles de la prochaine génération et les produits biotechnologiques, jusqu'en 2030, en incitant le secteur privé à investir 180.000 milliards de wons.

«La Corée du Sud doit chercher une nouvelle voie dans le secteur manufacturier au lieu de suivre les autres», a indiqué le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, Sung Yun-mo, en ajoutant que la Corée du Sud a le potentiel de devenir le quatrième exportateur au monde en restructurant le secteur avec le plan directeur.

La valeur combinée des exportations du pays a été de 605,5 milliards de dollars en 2018, faisant de la Corée du Sud le sixième plus grand exportateur au monde.

Le plan directeur a été élaboré comme l'industrie manufacturière constitue un moteur économique important pour la Corée du Sud, en représentant 30% de son PIB et 90% de ses exportations en 2017.

Cependant, cette industrie fait face actuellement à des défis posés par le renforcement de la présence de la Chine et la hausse de la demande pour les technologies de pointe dans un contexte de quatrième révolution industrielle.

En faisant une comparaison avec les précédentes politiques élaborées pour stimuler le développement de l'industrie manufacturière, Sung a dit que le dernier plan se distinguait des autres comme il vise à appliquer des technologies intelligentes dans les usines locales.

Les entreprises, y compris les firmes étrangères, qui investiront en Corée du Sud au lieu d'aller à l'étranger, bénéficieront des mesures incitatives. Les informations détaillées seront communiquées bientôt, selon le ministère.

La Corée du Sud achèvera l'installation de ses infrastructures basées sur le big data, l'intelligence artificielle et les technologies 5G pour favoriser le développement des usines intelligentes.

Afin de promouvoir le développement de la convergence entre les secteurs manufacturier et des services, comme les robots pour les soins ou appareils intelligents, le gouvernement assouplira également les réglementations concernées pour aider les entreprises à lancer de tels produits sur le marché.

Le gouvernement établira aussi un fonds de 5.000 milliards de wons pour permettre aux entreprises de réorganiser leur structure d'activités et rechercher l'innovation.

(Photomontage)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page