Go to Contents Go to Navigation

(3e LD) Xi arrive à Pyongyang pour un sommet avec le dirigeant nord-coréen

Actualités 20.06.2019 à 12h32
Le président chinois Xi Jinping et sa délégation montent le 20 juin dans l'avion présidentiel à l'aéroport international de Pékin pour se diriger vers la Corée du Nord.

SEOUL/PEKIN, 20 juin (Yonhap) -- Le président chinois Xi Jinping est arrivé ce jeudi à Pyongyang et a entamé une visite d'Etat de deux jours destinée vraisemblablement à consolider leur alliance et à aborder d'autres questions dont le programme nucléaire du Nord.

L'avion de Xi est arrivé à 11h40 à Pyongyang, a rapporté l'agence de presse chinoise Xinhua.

Il s'agit du premier voyage à Pyongyang d'un chef d'Etat chinois en 14 ans et du cinquième depuis que Pékin et Pyongyang ont établi des relations diplomatiques en 1949. En octobre 2005, le président chinois de l'époque, Hu Jintao, a effectué une visite à Pyongyang.

La visite de Xi dans le pays allié intensifie les attentes sur son rôle dans les efforts destinés à relancer les négociations nucléaires entre Washington et Pyongyang alors que certains craignent qu'elle n'ajoute de nouvelles complexités géopolitiques aux négociations qui se trouvent aujourd'hui dans l'impasse.

Cette visite intervient avant son sommet avec le président américain Donald Trump en marge du sommet du G20 la semaine prochaine à Osaka, au Japon, une programmation que certains voient comme une tentative d'user de son influence sur Pyongyang pour renforcer sa position dans les négociations avec Trump.

Sa délégation comprend son épouse Peng Liyua, Ding Xuexiang, directeur de la Direction générale du Parti communiste chinois (PCC), Yang Jiechi, directeur du Bureau de la Commission des affaires étrangères du PCC, le ministre des Affaires étrangères Wang Yi, et He Lifeng, directeur de la Commission nationale du développement et de la réforme, selon Xinhua.

Le programme officiel dévoilé aux médias inclut un sommet avec Kim et une visite à la Tour de l'amitié, symbole des liens fraternels entre Pékin et Pyongyang. Xi pourrait aussi assister à un spectacle de gymnastique de masse.

Compte tenu de son séjour relativement court à Pyongyang, le sommet pourrait avoir lieu le premier jour. Lorsque d'anciens dirigeants comme Jiang Zemin étaient en visite de trois jours au Nord, leurs sommets se sont tenus aussi le premier jour.

Dans une tribune parue hier dans le Rodong Sinmun, organe de presse du Parti du travail du Nord, Xi a souligné le désir de la Chine d'œuvrer avec Pyongyang à la paix durable dans la région.

«La Chine contribuera activement à la paix, à la stabilité, au développement et à la prospérité dans la région en renforçant la communication et la coordination avec la RPDC et les autres pays concernés pour réaliser des progrès dans les discussions et négociations sur les questions liées à la péninsule coréenne afin de chercher à réaliser des progrès dans les discussions et négociations sur la question», a déclaré Xi, selon l'agence de presse chinoise. La RPDC est le sigle du nom officiel de la Corée du Nord, République populaire démocratique de Corée.

Le média chinois a indiqué qu'au cours du sommet, Xi et Kim feront le point sur le développement des relations bilatérales au cours de ces 70 dernières années et discuteront des relations bilatérales dans une «nouvelle ère» de sorte à orienter le développement futur.

Des observateurs disent que Xi pourrait annoncer des promesses d'aides humanitaires au pays appauvri, pouvant inclure de la nourriture et des fertilisants, d'une manière à ce qu'elles n'enfreignent pas les sanctions internationales ouvertement.

Kim a effectué déjà quatre visites à Pékin pour des sommets avec Xi depuis mars de l'année dernière. Ses visites en Chine ont eu lieu peu avant ou après ses sommets avec le président américain Donald Trump et le président sud-coréen Moon Jae-in, une preuve montrant que Kim et Xi restent en étroite consultation.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page