Go to Contents Go to Navigation

Le ministre de la Défense s'excuse pour la traversée non détectée de la frontière par un bateau nord-coréen

National 20.06.2019 à 14h41
Excuses du ministre de la Défense

SEOUL, 20 juin (Yonhap) -- Le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo s'est excusé ce jeudi sur fond de tollé après que l'armée n'est pas parvenue à détecter un bateau nord-coréen ayant franchi la frontière maritime et a tenté de cacher l'échec.

L'armée est sur la sellette depuis qu'il a été révélé qu'une petite embarcation nord-coréenne a traversé la frontière maritime intercoréenne et navigué sans être détectée dans les eaux territoriales sud-coréennes dans la mer de l'Est pendant environ trois jours avant d'arriver samedi dernier au port de Samcheok, dans la province du Gangwon. Samcheok se trouve à environ 130 km au sud de la Ligne de limite Nord (NLL), la frontière maritime intercoréenne de facto.

«L'armée prend au sérieux la situation concernant le petit navire en bois nord-coréen et présente au peuple des excuses profondes», a déclaré Jeong lors d'une conférence de presse.

Jeong a promis de «punir fermement les responsables», de «compléter la posture de vigilance pour empêcher de nouveaux incidents et de renforcer davantage la discipline» après avoir vérifié minutieusement les opérations de surveillance militaire.

Ni l'armée ni les Gardes-côtes n'ont pris d'action ou n'ont été au courant de l'incident jusqu'à ce qu'un civil sud-coréen ait découvert le bateau avec à son bord quatre Nord-Coréens et rapporté l'incident à la police. Deux d'entre eux se sont même baladés et l'un d'eux a demandé au Sud-Coréen s'il peut emprunter son téléphone portable pour contacter un proche résidant à Séoul.

Dans le but de faire toute la lumière sur ce qui s'est passé et sur les dysfonctionnements, le ministère a formé hier une équipe d'enquête et entamé une enquête sur les unités de la marine et de l'armée de terre en charge de la surveillance maritime dans la région.

«Conformément aux résultats de l'enquête et lois liées, nous prendrons des mesures correspondantes contre les responsables et élaboreront des mesures de suivi rapidement», a dit le ministère dans un communiqué.

Selon les autorités militaires, le bateau en bois de 1,8 tonne équipé d'un moteur de 28 chevaux est parti de la province du Hamgyong du Nord le 9 juin et a franchi la NLL trois jours plus tard sans être aperçu.

Après s'être déplacé vers le sud pendant deux jours, ils ont éteint le moteur vendredi soir et passé la nuit en mer jusqu'à l'aube. Le bateau s'est dirigé ensuite vers le port et a atteint le quai samedi à 6h20.

L'enquête préliminaire a révélé qu'il s'agissait de civils et au moins deux d'entre eux ont traversé la frontière avec l'intention de faire défection.

Parmi ces quatre personnes, deux ont été rapatriées en Corée du Nord mardi selon leur volonté. Les deux autres ont dit vouloir faire défection en Corée du Sud et sont en train d'effectuer les procédures nécessaires, a précisé le ministère de l'Unification.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page