Go to Contents Go to Navigation

(3e LD) Trump sera en Corée du Sud les 29 et 30 juin

Actualités 24.06.2019 à 17h03
Le président Moon Jae-in et le président américain Donald Trump. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 24 juin (Yonhap) -- Le président américain Donald Trump effectuera une visite de deux jours en Corée du Sud à partir du 29 juin pour tenir un sommet bilatéral avec le président Moon Jae-in, a annoncé lundi Cheong Wa Dae par la voix de sa porte-parole Ko Min-jung lors d'une conférence de presse.

Le prochain sommet se tiendra 80 jours après leur dernière réunion tenue à Washington en avril dernier. Il s'agira du deuxième voyage du président Trump en Corée du Sud après celui en novembre 2017.

Le sommet Moon-Trump attirera un grand intérêt, notamment pour le sujet de la dénucléarisation, comme il se tiendra juste après le sommet du G20 au Japon les 28 et 29 juin, où les Etats-Unis, la Chine, le Japon et la Russie se seront réunis.

«Cette visite fait suite à la proposition faite par le président Moon lors du dernier sommet Corée du Sud-Etats-Unis en avril dernier», a expliqué Ko.

«Le président Trump arrivera le 29 juin dans l'après-midi en Corée du Sud pour tenir un sommet le lendemain à la Maison-Bleue», a-t-elle précisé. «(Lors du sommet) Les deux parties discuteront de manière approfondie des coopérations étroites entre les deux pays afin de consolider l'alliance sud-coréano-américaine pour établir une paix durable à travers la dénucléarisation de la péninsule coréenne.»

Trump repartira dans l'après-midi du 30 juin pour Washington depuis la base aérienne d'Osan.

La porte-parole a dit que «le calendrier détaillé du président Trump est toujours en discussion entre la Corée du Sud et les Etats-Unis», en ajoutant qu'elle le rendra public dès qu'il aura été fixé.

Par ailleurs, concernant la spéculation de certains médias étrangers selon lesquelles la visite de Trump à Séoul pourrait conduire jusqu'à un sommet trilatéral entre les deux Corées et les Etats-Unis, la Maison-Bleue a refusé de commenter.

Un officiel du bureau présidentiel a écarté le terme «pression» employé par certains pour décrire la demande de sommet intercoréen faite à Pyongyang par la Maison-Bleue.

«Nous proposons plusieurs moyens qui pourraient servir d'élan pour réaliser la dénucléarisation de la péninsule coréenne», a-t-il expliqué. «Nous réitérons qu'un sommet intercoréen est toujours possible mais le moment pourrait changer en fonction de la situation.»

Interrogé sur le contenu «intéressant» de la lettre de Donald Trump adressée au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, il a répondu ne pas être en mesure d'en parler.

Certains médias et experts étrangers ont dit que Trump se penchait sur la possibilité de visiter la Zone démilitarisée (DMZ) durant son séjour en Corée du Sud.

Un officiel du gouvernement sud-coréen a confirmé plus tard que Trump était en train d'«envisager».

En ce qui concerne les spéculations sur la possibilité d'une rencontre entre les leaders des deux Corées et Trump au village de Panmunjom, l'officiel de Cheong Wa Dae a dit qu'il n'y avait aucun plan pour cela.

Moon a officiellement invité Trump à venir en Corée du Sud durant le sommet tenu en avril à la Maison-Blanche.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page