Go to Contents Go to Navigation

Les partis rivaux décident de normaliser la situation au Parlement après 3 mois d'impasse

Actualités 24.06.2019 à 18h03

SEOUL, 24 juin (Yonhap) -- Les partis rivaux sont convenus ce lundi de normaliser les opérations à l'Assemblée nationale après près de trois mois d'impasse.

La décision devrait permettre l'étude du budget supplémentaire de 6.700 milliards de wons (5,6 milliards de dollars) et d'autre projets de loi qui étaient bloqués.

Le Parti Démocrate (PD), le Parti Liberté Corée (PLC) et le Parti Bareunmirae (PB) sont parvenus à un accord de dernière minute pour établir le calendrier d'une session supplémentaire en juin et normaliser le fonctionnement du Parlement.

Le budget supplémentaire sera voté au cours de la session de juin.

Les tensions avaient commencé quand le PD et trois partis mineurs de l'opposition ont tenté fin avril d'accélérer l'adoption de projets de réforme judiciaire et politique, malgré les objections du PLC.

Les projets de loi en question comprenaient un projet de loi de réforme électorale, une proposition visant à mettre en place une unité spéciale chargée d'enquêter sur les hauts fonctionnaires et une mesure visant à ajuster le pouvoir d'enquête entre la magistrature et la police.

«Concernant les projets de loi faisant l'objet d'une procédure accélérée, les partis discuteront de manière exhaustive des propositions de chaque parti et les traiteront conformément à l'esprit de l'accord», indique le communiqué conjoint des trois partis.

La session de juin a débuté jeudi, mais sans la participation du PLC, l'Assemblée n'a pas pu reprendre pleinement ses activités.

Le PLC avait récemment demandé que le Parlement tienne des auditions sur les questions économiques, disant vouloir se concentrer sur le pourquoi de l'échec de la politique économique du gouvernement avant de commencer à examiner le projet de loi du budget supplémentaire. Le PD a rejeté la demande du PLC, la qualifiant de «grossière».

Les partis rivaux ont à la place accepté de tenir des tables rondes sur l'économie, qui seront dirigées par le président de l'Assemblée nationale Moon Hee-sang.

Des débats animés sont prévus à propos du budget supplémentaire, le PLC affirmant qu'il a pour but de créer des emplois afin de gagner des suffrages lors des prochaines élections parlementaires en avril.

L'Assemblée nationale tiendra sa première session plénière en près de trois mois plus tard dans la journée.

Le Premier ministre Lee Nak-yon prononcera un discours sur le budget pour souligner la nécessité d'adopter rapidement le budget supplémentaire, l'économie sud-coréenne ayant besoin d'un coup de pouce face aux incertitudes croissantes dans le pays et à l'étranger.

Lee In-young (au centre), chef de file du Parti Démocrate, lit le communiqué conjoint de l'accord de normalisation du fonctionnement de l'Assemblée nationale ce lundi 24 juin 2019, flanqué de ses homologues du PLC et du Parti Bareunmirae.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page