Go to Contents Go to Navigation

Pyongyang et Washington en discussion pour un troisième sommet, affirme Moon

Actualités 26.06.2019 à 16h00
Discours de Moon

SEOUL, 26 juin (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré mercredi que la Corée du Nord et les Etats-Unis menaient actuellement des «discussions en coulisse» en vue d'un autre sommet bilatéral.

«Les deux parties se sont engagées dans un dialogue pour un troisième sommet», a-t-il affirmé dans une interview écrite accordée à Yonhap et six autres agences de presse étrangères.

Ce qui est remarquable, a-t-il poursuivi, c'est que «les discussions en coulisse avancent avec une compréhension mutuelle de la position de l'autre» en se basant sur le deuxième sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Un dialogue intercoréen est aussi en cours via «divers canaux», a-t-il confirmé.

Moon a souligné que les conditions sont réunies pour la reprise de discussions officielles sur la dénucléarisation.

Moon a présenté sa perspective positive, alors qu'il se prépare actuellement à une série de sommets bilatéraux et multilatéraux à la fin de cette semaine. Il assistera au sommet du G20 à Osaka, au Japon, avant de tenir ce week-end un sommet avec Trump à Séoul.

Moon a répliqué à la vision selon laquelle le sommet de Hanoï a été un échec et le mouvement pour promouvoir la paix est en suspens depuis.

Kim et Trump ont montré sans cesse leur volonté de poursuivre le dialogue, comme l'a démontré leur échange de lettres personnelles récemment, a-t-il dit.

Il a parlé de «progrès considérable», déclenché et favorisé par son approche douce envers Pyongyang dans le cadre d'efforts d'établissement de la paix.

«Le processus de dénucléarisation de la péninsule coréenne passera au niveau supérieur à travers la reprise des négociations entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Je pense que tout est maintenant en place pour que cela se passe», a-t-il souligné.

En ce qui concerne les mesures spécifiques de dénucléarisation que Pyongyang doit prendre pour faire alléger les sanctions onusiennes, Moon a fait référence au démantèlement complet du complexe nucléaire de Yongbyon, un sujet qui a été abordé lors du sommet de Hanoï à la fin de février dernier.

«Si toutes les installations nucléaires dans le complexe, y compris celles de retraitement de plutonium et d'enrichissement d'uranium, sont démolies complètement et si cela est vérifié, il sera possible de dire que la dénucléarisation de la Corée du Nord est entrée dans une phase irréversible», a-t-il dit.

En cas de progrès substantiels, la coopération économique entre les deux Corées, incluant le mouvement pour relancer les opérations du complexe industriel de Kaesong, prendra de l'élan, a-t-il ajouté.

Dans la capitale vietnamienne, Trump avait appelé le Nord à faire plus que démanteler les installations de Yongbyon pour la levée des sanctions, ce que Kim avait refusé.

On ne sait pas s'il y a un changement de position des Etats-Unis.

Moon a réitéré qu'il était prêt à rencontrer à nouveau Kim, indépendamment du moment, du lieu et de la forme. Après avoir eu «plusieurs discussions» avec Kim, Moon le considère comme une «personne assez flexible mais résolue».

Il ne s'oppose pas à la «ferme résolution» de Kim de «sortir du passé pour se diriger vers l'avenir en optant pour le développement économique au lieu de l'arsenal nucléaire». La semaine dernière, Kim a réaffirmé cet engagement durant des discussions avec le président chinois Xi Jinping à Pyongyang.

«En plus, il n'a jamais lié la dénucléarisation à l'alliance ROK-Etats-Unis ou au retrait des Forces américaines en Corée du Sud (USFK)», a-t-il poursuivi. «Je crois à la détermination de Kim pour la dénucléarisation.» ROK est le sigle du nom officiel en anglais de la Corée du Sud.

Des personnes critiquant les politiques de Moon envers la Corée du Nord affirment que le but ultime de Kim est apparemment que l'ensemble des troupes américaines quittent la péninsule coréenne tout en maintenant ses armes nucléaires.

L'interview écrite de Moon a été coréalisée avec l'Agence France-Presse (AFP), Associated Press (AP), Kyodo, Reuters, Tass et Xinhua (par ordre alphabétique).

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page