Go to Contents Go to Navigation

S-Oil renforce son activité pétrochimique avec de nouvelles installations

Actualités 26.06.2019 à 16h17
Cette photo fournie par S-Oil montre le nouveau complexe de valorisation de résidus de la société à Ulsan. (Revente et archivage interdits)

SEOUL, 26 juin (Yonhap) -- S-Oil Corp., la troisième plus grande société de raffinage pétrolier du pays détenue par Saudi Aramco, a annoncé ce mercredi avoir renforcé son activité liée à la pétrochimie avec de nouvelles installations dans le but de se transformer en une entreprise d'énergie et de chimie intégrée.

S-Oil a déclaré avoir achevé avec succès un projet de 4,2 milliards de dollars destiné à construire un complexe de valorisation de résidus pétroliers et un complexe d'oléfines en aval à Ulsan. La société a noté que les nouvelles installations permettraient d'élargir son portefeuille d'activités et d'augmenter la part pétrochimique de 8 à 13%.

«L'achèvement réussi du plus grand projet dans l'industrie du raffinage et de la pétrochimie coréenne marque une transformation innovante pour S-Oil», a déclaré Kim Chul-su, président du conseil d'administration de S-Oil, lors de la cérémonie d'inauguration à Séoul en présence du président Moon Jae-in et du prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane.

Le nouveau complexe, dont les travaux de construction ont duré trois ans, est composé d'une unité de craquage catalytique fluide d'une capacité journalière de 76.000 barils, d'une unité de d'hydrodésulfuration de résidus d'une capacité journalière de 63.000 barils et d'une usine d'oxyde de propylène, d'une usine de propylène et de huit autres installations dont des réservoirs de stockage.

En outre, S-Oil a fait part de son plan de lancer un deuxième grand projet pétrochimique avec le géant du pétrole Saudi Aramco, détenant une participation de 63% dans S-Oil.

La société a également dit avoir signé un protocole d'entente avec la compagnie nationale soudienne en vue de lancer un projet de 6 milliards de dollars d'ici 2024. En vertu du projet, S-Oil construira un vapocraqueur qui produira de l'éthylène et d'autres produits chimiques fondamentaux à partir de naphta et gaz résiduels de raffinage, ainsi que des installations d'oléfine en aval à Ulsan également.

«Les deux parties sont également convenues de travailler ensemble pour la commercialisation de la technologie TC2C (thermal crude to chemicals)», a dit S-Oil. «Le nouveau projet aidera S-Oil à consolider sa position mondiale dans le secteur des aromatiques et oléfines.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page