Go to Contents Go to Navigation

Trump pourrait parler avec Kim «sous une forme différente» lors de son voyage en Asie

International 27.06.2019 à 09h47
Kim-Trump

WASHINGTON, 26 juin (Yonhap) -- Le président américain Donald Trump ne rencontrera pas le leader nord-coréen Kim Jong-un lors de son voyage en Asie cette semaine mais il pourrait communiquer avec lui «sous une forme différente».

Trump a fait sa déclaration lors de son départ de la Maison-Blanche pour prendre la direction d'Osaka, au Japon, où il assistera au sommet du G20, avant de se rendre samedi en Corée du Sud.

«Je vais rencontrer un grand nombre de personnes, autres que lui, mais je vais peut-être lui parler sous une forme différente», a dit Trump.

«Comme vous le savez, j'irai en Corée du Sud après la fin du G20. Et nous y resterons pendant environ un jour. Nous avons plusieurs réunions prévues avec différents pays», a-t-il continué.

Trump n'a pas précisé de quelle façon il pourrait communiquer avec le leader nord-coréen.

Certaines spéculations avaient prédit plus tôt que, pendant sa visite en Corée du Sud, il pourrait se rendre dans la Zone démilitarisée (DMZ), la frontière intercoréenne, et y rencontrer Kim.

Un haut officiel américain a cependant dit lundi qu'il n'y avait pas de programme prévu pour une rencontre entre Trump et Kim sur la péninsule coréenne. Concernant l'éventuel voyage dans la DMZ, il a dit ne pas être en mesure de confirmer comme l'emploi du temps du président étaient toujours en cours de finalisation.

Trump tiendra une réunion avec le président Moon Jae-in pour discuter de divers enjeux dont le programme d'armes nucléaires de la Corée du Nord, l'alliance entre Séoul et Washington et les relations bilatérales commerciales, selon les officiels.

Moon, qui a contribué à renouer la diplomatie avec le régime isolé l'an dernier, chercherait à établir un pont entre la Corée du Nord et les Etats-Unis pour harmoniser les étapes de dénucléarisation et l'allègement des sanctions.

Trump et Kim sont convenus lors de leur premier sommet historique en juin de l'année dernière de travailler ensemble pour réaliser la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne en échange d'une garantie de sécurité des Etats-Unis.

Néanmoins, le deuxième sommet en février s'est terminé sans aucun accord, ce qui a provoqué une situation d'impasse pendant des mois dans les négociations et renouvelé les tensions avec des tests de missiles à courte portée de Pyongyang au mois de mai.

Mais ce mois-ci, les deux dirigeants ont échangé des correspondances personnelles en relevant des espoirs pour une reprise du dialogue.

Le président Moon a dit dans une interview écrite avec l'agence de presse Yonhap et six autres agences de presse étrangères que la Corée du Nord et les Etats-Unis étaient en train de parler d'organiser un troisième sommet.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page