Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Trump et Kim se rencontrent à la DMZ et conviennent de relancer les négociations

Actualités 30.06.2019 à 20h19
Ligne de démarcation militaire
Réunion Corée du Nord-Etats-Unis
Après la réunion

SEOUL, 30 juin (Yonhap) -- Le président américain Donald Trump a rencontré ce dimanche le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à la Zone démilitarisée (DMZ) séparant les deux Corées et est convenu de relancer les discussions de travail sur la dénucléarisation.

A propos de cet événement historique à la DMZ, Moon a souligné que «le processus de paix destiné à réaliser la dénucléarisation complète et instaurer une paix permanente sur la péninsule coréenne a franchi un grand col».

Trump est devenu le premier président américain en exercice à avoir posé le pied sur le sol nord-coréen alors que les deux pays se sont battus l'un contre l'autre pendant la guerre de Corée (1950-1953).

«Nous sommes convenus de former les équipes», a déclaré Trump après sa réunion avec Kim qui a duré 53 minutes à la Maison de la liberté, bâtiment sud-coréen au village de la trêve de Panmunjom.

«Ce qui va se passer, c'est que, dans les deux ou trois prochaines semaines, les équipes vont commencer à travailler pour voir si elles peuvent faire quelque chose ou non», a-t-il ajouté.

Stephen Biegun, le représentant spécial pour la Corée du Nord, dirigera l'équipe américaine, a-t-il précisé en ajoutant que Pyongyang devrait remplacer certains de ses négociateurs aux discussions de travail.

Ils «entameront un processus et nous verrons ce qui se passera», a déclaré Trump lors d'une conférence de presse pendant laquelle le président Moon Jae-in se tenait à son côté.

Trump a également dit que Kim pouvait visiter la Maison-Blanche n'importe quand.

«Je pense que nous voulons faire passer cela à la prochaine étape, voyons ce qui se passera», a-t-il dit.

Au début de leur troisième face-à-face, Kim et Trump ont échangé une poignée de main sur la Ligne de démarcation militaire (MDL) et franchi ensemble la frontière vers le Nord.

Les deux dirigeants ont posé pour une séance photos dans la partie nord-coréenne à quelques pas de la MDL et sont passés ensemble du côté sud-coréen après un nouvel échange de poignée de main.

Trump a dit «être fier d'avoir franchi la ligne». «C'est un grand honneur. C'est un grand jour pour le monde», s'est-il exalté.

Kim a déclaré que Trump était «le premier président américain (en exercice) à avoir foulé notre sol» avant de souligner que le franchissement de la MDL par Trump montre une «décision courageuse de mettre fin au passé antagoniste et d'ouvrir un beau futur».

La rencontre de Panmunjom a montré que leurs liens personnels demeuraient bons comme s'en félicite souvent Trump.

«J'étais très surpris en voyant le président américain Donald Trump afficher cette volonté (de me rencontrer)», a aussi dit Kim devant la presse.

«Le fait que nos deux pays qui avaient une relation hostile pendant longtemps échangent une poignée de main de la paix sur un tel lieu, symbole de la division entre les deux Corées, qui rappelle le mauvais passé, montre qu'aujourd'hui est différent d'hier», a-t-il souligné.

«J'ai accueilli positivement la rencontre comme celle-ci peut montrer à un grand nombre de personnes que nous pouvons changer d'une meilleure façon», a-t-il poursuivi.

«Je pense qu'une telle rencontre ne pourrait avoir lieu de manière inattendue en une seule journée si nos relations n'étaient pas bonnes», a-t-il noté. «J'espère que ces bonnes relations continueront à produire de bonnes choses de manière inattendue et fournira une force mystérieuse permettant de surmonter les difficultés et obstacles à l'avenir», a-t-il ajouté.

Trump a dit que ce qui a été inimaginable s'est produit. Avant de se diriger vers la DMZ, il avait parlé d'une «rencontre très brève» pour échanger une poignée de main et dire bonjour. Mais leur réunion à la DMZ a duré plus longtemps que prévu.

Il s'agissait de leur première rencontre depuis que leur deuxième sommet de Hanoï en février dernier s'est terminé sans accord à cause des divergences sur la définition de la dénucléarisation substantielle en contrepartie de l'allègement des sanctions.

Moon, qui était dans la Maison de la liberté, bâtiment sud-coréen à Panmunjom, s'est joint aux deux dirigeants pour une rencontre trilatérale historique entre les deux Corées et les Etats-Unis. Les trois hommes sont ensuite entrés dans la Maison de la liberté.

Cheong Wa Dae a estimé que le rassemblement trilatéral est devenu une «autre histoire».

A propos de la réunion Trump-Kim, un officiel du bureau présidentiel sud-coréen a déclaré aux journalistes qu'elle pouvait être décrite comme un «troisième sommet de facto» ou comme des pourparlers Corée du Nord-Etats-Unis.

Reste à savoir si Washington et Pyongyang décriront ou non la séance de Panmunjom comme un troisième sommet bilatéral.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page