Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pour Moon, la rencontre à la DMZ marque la fin des hostilités entre Pyongyang et Washington

Actualités 02.07.2019 à 14h01
Président Moon
Conseil des ministres

SEOUL, 02 juil. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a dit mardi que la Corée du Nord et les Etats-Unis avaient de facto déclaré la fin de leurs relations hostiles avec la rencontre symbolique dimanche dernier entre leurs leaders à la frontière intercoréenne.

Même s'ils n'ont signé aucun document, leur démarche est comparable à «une déclaration de facto de fin de leurs relations hostiles et début d'une véritable ère de paix», a souligné Moon lors d'un conseil des ministres.

Il a évoqué la rencontre de dimanche dernier entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un au village de la trêve de Panmunjom, dans la Zone démilitarisée (DMZ).

Trump a même franchi la Ligne de démarcation militaire (MDL) en direction du nord en compagnie de Kim, devenant ainsi le premier président américain en exercice à fouler le sol du pays communiste. Les Etats-Unis et la Corée du Nord se sont farouchement affrontés durant la guerre de Corée (1950-1953), qui s'est conclue par un armistice. Les deux Corées restent techniquement en état de guerre comme aucun traité de paix n'a été signé.

Moon a aussi eu une courte rencontre tripartite avec Kim et Trump à Panmunjom, même s'il n'a pas participé à leurs discussions qui ont duré environ une heure.

Moon a décrit cet événement surréel comme le résultat d'une «imagination extraordinaire», qui était impensable dans «la grammaire diplomatique» en cours.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page