Go to Contents Go to Navigation

Moon appelle à la croissance innovante pour faire face à la pression commerciale japonaise

National 22.07.2019 à 16h44
Le président Moon Jae-in prend la parole le 22 juillet 2019 lors d'une réunion avec des conseillers à Cheong Wa Dae.
Le président Moon Jae-in prend la parole le 22 juillet 2019 lors d'une réunion avec des conseillers à Cheong Wa Dae.

SEOUL, 22 juil. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré ce lundi que son gouvernement redoublerait d'efforts pour la croissance innovante du secteur manufacturier sud-coréen, notamment en vue de développer des jeunes pousses dans le cadre d'une réponse à long terme à la pression commerciale du Japon.

Il a souligné que les restrictions d'exportations de Tokyo se sont ajoutées aux difficultés économiques auxquelles fait face la quatrième économie d'Asie sur fond de détérioration de la situation économique mondiale.

«Le gouvernement est en train de préparer minutieusement des mesures à court terme et fondamentales, tout en déployant des efforts pour une résolution diplomatique», a déclaré Moon lors de la réunion hebdomadaire avec ses conseillers.

«Dans une situation où l'hégémonie technologique, portant atteinte à l'ordre du libre-échange, menace l'économie nationale, la création d'entreprises innovantes basées sur les nouvelles technologies peut être une solution importante», a-t-il ajouté.

Il a appelé à l'innovation notamment dans les domaines des composants et matériaux.

Le président a souligné que les défis posés par la restriction commerciale japonaise ciblant des entreprises sud-coréennes pourraient se traduire en une opportunité.

«En faisant des difficultés actuelles une opportunité, le gouvernement ne ménagera aucun soutien au niveau de l'Etat pour le renforcement de l'industrie des composants et matériaux et l'innovation du secteur manufacturier», a-t-il ajouté.

Il a demandé aux grands groupes industriels de renforcer leurs efforts pour créer un environnement gagnant-gagnant avec les petites et moyennes entreprises (PME).

Un grand nombre de PME locales ne parviennent pas à se joindre à la chaîne d'approvisionnement même si elles ont mis au point de nouvelles technologies ou nouveaux produits, a fait remarquer Moon, semblant faire allusion à la forte dépendance de grandes entreprises vis-à-vis des importations du Japon ou d'autres pays.

«J'insiste sur le fait que le gouvernement, les conglomérats et les PME doivent former ensemble un système de soutien-coopération d'urgence» pour renforcer la compétitivité des industries liées, a-t-il noté.

Il a fait part de son souhait de voir émerger davantage de «licornes», start-up dont la valeur est estimée à 1 milliard de dollars ou plus, dans le domaine.

Le 4 juillet dernier, le Japon a durci ses contrôles sur les expéditions vers la Corée du Sud de trois matériaux cruciaux dans la fabrication de puces mémoire et écrans dans le cadre d'une mesure de représailles à peine voilée à la question historique du travail forcé en temps de guerre. Tokyo s'apprête aussi à retirer la Corée du Sud de sa «liste blanche» des pays bénéficiant d'un traitement préférentiel dans les procédures commerciales.

Moon a noté que la décision de Tokyo a rappelé encore une fois l'importance de s'assurer une compétitivité industrielle dans le but de poursuivre un commerce «égal et mutuellement bénéfique» avec le Japon.

Le président a appelé à avoir un esprit volontariste. La Corée du Sud a surpassé le pays voisin dans de nombreuses industries comme les produits électroménagers et électroniques, les semi-conducteurs et la construction navale malgré la suprématie du Japon dans le passé, a-t-il souligné.

Il a également tenu à noter le déficit touristique chronique du pays. Rien que l'année dernière, le nombre de voyageurs sud-coréens qui sont partis à l'étranger s'est élevé à 30 millions alors que celui des touristes étrangers que le pays a accueillis a représenté la moitié de ce chiffre, entraînant un déficit de 13,2 milliards de dollars dans le secteur du tourisme.

Il a demandé au gouvernement de concentrer ses efforts sur les moyens de redynamiser l'industrie touristique nationale.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page