Go to Contents Go to Navigation

Le dirigeant nord-coréen inspecte un nouveau sous-marin qui sera déployé en mer de l'Est

Corée du Nord 23.07.2019 à 10h40

SEOUL, 23 juil. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a effectué une inspection d'un sous-marin nouvellement construit, en demandant le développement des forces navales afin de renforcer la capacité militaire du pays, a rapporté mardi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Accompagné de hauts officiels du Parti du travail et de l'Académie des sciences de défense nationale (ANDS), Kim a examiné les capacités du nouveau sous-marin et manifesté une «grande satisfaction», selon la KCNA.

Le sous-marin, «qui a été construit sous la direction méticuleuse et avec l'attention spéciale» de Kim, «mènera sa mission dans les eaux opérationnelles de la mer de l'Est de la Corée et son déploiement opérationnel est proche», a indiqué le média nord-coréen.

Ce dernier n'a pas donné de détails sur la date et le lieu de cette inspection, ni sur le sous-marin en question.

«En expliquant le plan stratégique du Parti pour l'utilisation du sous-marin et les opérations sous-marines, il a précisé les devoirs et enjeux stratégiques immédiats auxquels font face le secteur des sciences de défense nationale et l'industrie sous-marine pour mettre en œuvre le plan», a dit la KCNA.

Kim a déclaré que «la capacité opérationnelle d'un sous-marin est un élément important dans la défense nationale» de la Corée du Nord qui «est entourée sur les côtés est et ouest par la mer». Il «a souligné la nécessité d'accroître progressivement et sûrement la capacité de défense nationale en déployant un gros effort pour le développement des armes et équipements navals comme des sous-marins».

Sa visite d'inspection semble avoir pour objectif de mettre la pression sur Washington à l'approche d'éventuelles discussions entre les deux parties.

Kim et le président américain Donald Trump se sont rencontrés le 30 juin à la frontière intercoréenne et sont convenus de reprendre leurs discussions nucléaires de niveau opérationnel.

Des discussions étaient attendues pour la mi-juillet mais Pyongyang n'aurait pas répondu à la proposition de dialogue de Washington.

Pyongyang a critiqué récemment les Etats-Unis pour son plan d'effectuer le mois prochain une manœuvre militaire conjointe avec la Corée du Sud, en avertissant que cela pourrait affecter les discussions convenues.

Visite d'inspection

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page