Go to Contents Go to Navigation

Moon discute avec des ministres des restrictions d'exportations japonaises

Economie 01.08.2019 à 16h52
Le président Moon Jae-in (3e à partir de la g.) lors d'une réunion avec des ministres et conseillers sur les restrictions d'exportations japonaises le 1er août 2019 à Cheong Wa Dae.

SEOUL, 01 août (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a tenu ce jeudi une réunion avec des membres du gouvernement et du bureau présidentiel sur le plan du Japon d'étendre ses restrictions d'exportations contre la Corée du Sud, a fait savoir la porte-parole présidentielle Ko Min-jung.

Moon a reçu des comptes rendus des ministres concernés par le conflit commercial avec le pays voisin et discuté des éventuelles contre-mesures que Séoul pourrait prendre au cours de la réunion qui a duré deux heures et quart à partir de 10h30, a déclaré Ko dans un communiqué de presse.

Demain, le cabinet du Japon approuvera probablement le projet de loi pour supprimer la Corée du Sud de sa liste des 27 pays bénéficiant d'un traitement commercial préférentiel.

Le 4 juillet dernier, Tokyo a renforcé ses contrôles sur les exportations vers la Corée du Sud de trois matériaux de pointe, citant des inquiétudes dans le domaine de la sécurité et l'érosion de la confiance.

Ce matin, les ministres des Affaires étrangères des deux pays se sont rencontrés en Thaïlande en marge du Forum régional de l'Asean (ARF) mais ne sont pas parvenus à réduire leurs divergences sur le conflit commercial.

Un officiel du ministère sud-coréen des Affaires étrangères a indiqué qu'il «ne semblait y avoir de grand changement» dans la position de Tokyo et qu'il y avait de «grandes» possibilités que le Japon aille de l'avant pour retirer Séoul de sa liste blanche.

Hier, le Conseil de sécurité nationale (NSC) de la Corée du Sud a mis en garde Tokyo d'une réponse ferme à moins que le Japon ne retire ses restrictions d'exportations.

«Le Comité permanent du NSC a décidé que si le Japon ne retire pas les mesures ou même aggrave la situation malgré tous nos efforts, le gouvernement répondra sévèrement par tous les moyens possibles», avait dit le bureau présidentiel.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page