Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Exercices conjoints : la Corée du Nord avertit qu'elle pourrait rechercher «une nouvelle voie»

Actualités 06.08.2019 à 21h45

SEOUL, 06 août (Yonhap) -- La Corée du Nord a critiqué ce mardi les exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, qualifiant les manœuvres de violation des accords de paix et avertissant qu'elle pourrait rechercher une «nouvelle voie» si de telles actions hostiles se poursuivaient.

Un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a fait ces remarques dans un communiqué publié peu après que la Corée du Nord a tiré deux projectiles, soupçonnés être des missiles balistiques à courte portée, en mer de l'Est, le quatrième tir de ce type en moins de deux semaines.

«Bien que les autorités américaines et sud-coréennes jouent toutes sortes de tours pour justifier l'exercice militaire conjoint, sa nature agressive ne peut ni être couverte ni blanchie de quelque manière que ce soit», indique le communiqué, selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Cette déclaration intervient un jour après que les alliés ont débuté leur exercice militaire combiné comme prévu, malgré les récriminations de Pyongyang. La Corée du Nord a longtemps condamné ces exercices comme servant de répétition à une invasion.

Qualifiant l'exercice de «violation» d'une série d'accords signés par Séoul et Washington avec Pyongyang, le communiqué indique que le Nord leur fera «payer un lourd tribut» s'ils ignorent ses avertissements répétés.

«Les autorités américaines et sud-coréennes sont prolixes sur le dialogue mais aiguisent après une épée pour nous faire du mal», selon le communiqué. «Si c'est ce qu'ils appellent une "approche créative" et un "pouvoir imaginatif au-delà du bon sens", nous serons obligés de rechercher une nouvelle voie comme nous l'avons déjà indiqué.»

Critiquant aussi Séoul et Washington à propos de l'introduction en Corée du Sud d'armes telles que les chasseurs furtifs, le ministère nord-coréen a déclaré qu'une telle mesure montre que les deux pays «n'ont pas du tout la volonté politique de mettre en œuvre les déclarations conjointes», dans lesquelles ils se sont engagés à améliorer les relations Etats-Unis-Corée du Nord et les relations intercoréennes.

«Nous maintenons notre position de résoudre les problèmes par le dialogue. Mais la dynamique du dialogue sera inefficace tant que les mouvements militaires hostiles se poursuivront.»

Ju Yong-chol, un diplomate nord-coréen à Genève, a accusé les Etats-Unis d'aggraver les tensions militaires avec les exercices conjoints, disant que la Corée du Nord aura à «reconsidérer les grandes mesures (qu'elle a) prises jusqu'à présent», selon Reuters. Ju a fait cette remarque lors de la Conférence sur le désarmement parrainée par l'ONU à Genève.

«Ce qui est plus grave, c'est que les Etats-Unis incitent à des tensions militaires hostiles à la RPDC en déployant une grande quantité de matériel militaire offensif en Corée du Sud, au mépris de son engagement pris lors des sommets à suspendre les exercices militaires conjoints», a-t-il indiqué à Reuters. Cela a obligé la Corée du Nord à «développer, tester et déployer de puissants moyens physiques essentiels à (sa) défense nationale», a-t-il ajouté.

La Corée du Nord a lancé le 2 août 2019 des projectiles de courte portée non identifiés en direction de la mer de l'Est, a rapporté le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud. Cette capture d'écran de la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV) du 26 juillet 2019 montre le tir d'une arme guidée tactique. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite) (Photo d'archives Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page