Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Séoul prendra des mesures préemptives pour stabiliser les marchés financiers

Economie 07.08.2019 à 10h39

SEOUL, 07 août (Yonhap) -- La Corée du Sud prendra des «mesures rapides et audacieuses» s'il faut stabiliser les marchés financiers et des changes, a déclaré mercredi le ministre de l'Economie et des Finances, Hong Nam-ki, en soulignant que les fondements économiques du pays sont restés solides en dépit de ce qu'il appelle des «risques temporaires» créés par les restrictions d'exportations du Japon.

Lors d'une réunion d'urgence avec d'autres hauts officiels financiers, dont le gouverneur de la Banque de Corée (BOK), Hong a dit que la volatilité accrue était le résultat de «risques à court terme» qui se sont superposés.

Il a promis des mesures «rapides et audacieuse» pour stabiliser les marchés en cas de nécessité.

«Selon le plan d'urgence qui a déjà été établi, (le gouvernement) prendra des mesures rapides et audacieuses avec tous les moyens possibles, comme des mesures de stabilisation du marché boursier et d'assouplissement des réglementations sur les rachats et ventes à découvert à un moment convenable», a dit Hong avant la réunion.

Cette rencontre a eu lieu mercredi alors que les marchés boursiers dévissaient sur fond d'accentuation des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et de dispute commerciale qui a surgi plus récemment entre Séoul et Tokyo.

Mardi, le Kospi, l'indice de la Bourse de Séoul, a chuté de 29,48 points ou 1,5% à 1.917,50, le plus bas niveau depuis le 29 février 2016 suite à une chute de 2,56% la veille.

Après des transactions instables, la monnaie coréenne s'échangeait à 1.215,30 wons contre un dollar américain, alors que des avertissements d'intervention ont été lancés. Lundi, la monnaie locale a connu son plus grand plongeon en trois ans face au billet vert.

Le ministre sud-coréen a indiqué que les marchés boursiers internationaux paraissaient globalement faibles face au ralentissement économique mondial, alors que les incertitudes sur la baisse des taux demeurent et la dispute commerciale entre les Etats-Unis et la Chine s'accentue.

«Au niveau national, le ralentissement des exportations et des investissements causé par les conditions externes avec la faible performance des activités commerciales et les restrictions d'exportations du Japon s'ajoutent à nos difficultés», a-t-il dit.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Hong Nam-ki.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page