Go to Contents Go to Navigation

Les tensions commerciales pourraient affecter l'activité smartphones de Samsung

Science/Tech 08.08.2019 à 15h20

NEW YORK, 07 août (Yonhap) -- Le patron de la branche mobile de Samsung Electronics a indiqué mercredi que les restrictions d'exportations du Japon n'affecteraient pas les lancements de ses prochains smartphones premium mais a averti de leur éventuel impact en cas de prolongation des restrictions.

Koh Dong-jin, le chef de la division IT et mobile de Samsung Electronics, a exprimé des inquiétudes sur les incertitudes accrues provoquées par la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, et plus récemment par les contrôles d'exportations renforcés vers la Corée du Sud.

Au début de cette semaine, le Japon a promulgué un projet de loi révisé pour retirer la Corée du Sud de sa «liste blanche» des partenaires commerciaux dignes de confiance. Ce projet de loi entrera en vigueur le 28 août après l'imposition le 4 juillet de mesures de contrôle d'exportations sur trois matériaux utilisés pour la fabrication de puces et d'écrans.

«Nous nous étions assurés des stocks de pièces détachées (de smartphones) pour trois à quatre mois avant la décision du Japon sur la liste blanche afin que cela n'affecte pas les lancements du Galaxy Note 10 et du Galaxy Fold», a dit Koh à des journalistes à l'issue de l'événement de dévoilement des nouvelles phablettes à New York.

Le président de la division IT et mobile de Samsung Electronics, Koh Dong-jin, présente le Galaxy Note 10 lors d'un événement au Barclays Center à New York, le mercredi 7 août 2019. (Photo fournie par Samsung Electronics Co. Revente et archivage interdits)

«Compte tenu des fournisseurs de quatrième rang, il est difficile de prédire ce qui se passera dans les trois ou quatre mois. Si (les tensions commerciales) se prolongent, cela affectera inévitablement (nos activités)», a estimé Koh.

Le Galaxy Note 10 sera mis en vente le 23 août, alors que le Galaxy Fold, le premier smartphone pliable de Samsung, sera lancé le mois prochain sur certains marchés.

Koh a partagé sa frustration sur le Galaxy Fold dont le lancement a dû être reporté du fait de questions sur la durabilité qui ont été soulevées par des testeurs avant sa présentation officielle.

«Si je pouvais ouvrir mon cœur, vous le verriez tout brûlé», a dit Koh. «Je pense que des choses inconnues interviennent quand nous tentons de faire de nouvelles innovations.»

Samsung avait préparé environ 1 million d'appareils pliables à l'approche de son lancement initialement prévu pour juin.

«Le Galaxy Fold sera lancé cette année en nombre limité dans 20 pays, dont la Corée du Sud», a fait savoir Koh sans donner la date du lancement. «Il est important d'apporter une innovation significative sur les marchés. Lancer un smartphone pliable avant Huawei n'est pas notre priorité.»

Il est largement prévu que le Galaxy Fold sera exposé le mois prochain à la Foire internationale de l'électronique grand public de Berlin (IFA Berlin), le plus grand salon des technologies en Europe.

Son rival sud-coréen LG Electronics Inc. prévoit de dévoiler son prochain smartphone flagship à double écran durant l'IFA.

Le chinois Huawei compte lancer en septembre également son Mate X à un prix plus élevé, ce qui stimulera la concurrence sur le segment haut de gamme.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page