Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Conflit commercial : Séoul reporte ses contre-mesures contre le Japon

Economie 08.08.2019 à 17h33

TOKYO/SEOUL, 08 août (Yonhap) -- La Corée du Sud a reporté ce jeudi sa décision de supprimer le Japon de sa liste des partenaires commerciaux dignes de confiance comme le pays voisin a approuvé la première exportation d'un matériau clé vers la Corée du Sud, marquant une pause dans leur guerre commerciale.

Dans le cadre de ses contre-mesures face à la suppression de la Corée du Sud de la liste blanche japonaise, le gouvernement sud-coréen a menacé de retirer le Japon de sa propre liste, renforçant le conflit commercial causé par les restrictions d'exportations de Tokyo sur trois matériaux industriels essentiels à la production de puces et d'écrans d'affichage.

Séoul avait déclaré la semaine dernière qu'il créerait une nouvelle catégorie pour ses contrôles à l'exportation et placerait le Japon dans cette catégorie.

Mercredi dernier, le Japon a promulgué le projet de loi pour le retrait de la Corée du Sud de sa liste blanche sans ajouter de marchandises qui feront l'objet de réglementations plus sévères lors de leur expédition vers la Corée du Sud.

Cette photo, fournie le 24 avril par Samsung Electronics Co., montre ses lignes de fabrication de Samsung à Hwasong, au sud de Séoul. (Revente et archivage interdits)

Plus tôt dans la journée, le ministère japonais de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie a déclaré avoir autorisé une expédition de résine photosensible EUV (extrême ultraviolet), en disant qu'il a conclu que cette expédition ne représentait pas de risque pour la sécurité du pays.

Le Japon a toutefois dit clairement qu'il appliquerait strictement ses réglementations à l'exportation sur les marchandises qui seront envoyées vers la Corée du Sud. Il a laissé entendre que la guerre commerciale pouvait se détériorer à tout moment.

Des officiels industriels à Séoul ont fait savoir que Samsung Electronics Co. a demandé une autorisation pour la résine photosensible utilisée sur ses lignes de fabrication de lithographie EUV, dont le plus grand fabricant de puces du monde est à la pointe.

«Samsung avait fait une demande au gouvernement japonais pour l'approbation de la résine photosensible EUV mais elle n'est pas encore arrivée sur les lignes de production», a indiqué une source industrielle bien informée de l'affaire à Séoul.

Une fois que le matériau arrivera, Samsung l'introduira sur ses lignes de fabrication à Hwaseong, au sud de Séoul, a dit la source. L'entreprise prévoit d'achever au second semestre la construction d'une nouvelle ligne dans la même usine pour accroître la production basée sur le matériau EUV à partir de l'année prochaine.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page