Go to Contents Go to Navigation

Bond du commerce Corée du Nord-Chine au S1

Corée du Nord 08.08.2019 à 17h36
(Photomontage)

SEOUL, 08 août (Yonhap) -- Le commerce entre la Corée du Nord et la Chine a bondi de 15,3% sur un an au premier semestre de cette année en raison d'une forte augmentation après le sommet infructueux de février dernier entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, a montré ce jeudi un rapport de l'Association coréenne du commerce international (KITA).

Les exportations nord-coréennes vers la Chine ont englobé 105 millions de dollars à la fin de la période janvier-juin, en hausse de 14% par rapport à la même période de l'année dernière, selon le rapport.

Ses importations en provenance de son plus grand allié ont bondi de 15,5% en glissement annuel à 1,145 milliard de dollars au premier semestre. La Corée du Nord a accusé ainsi un déficit commercial de 1,04 milliard de dollars.

Le rapport a noté que le commerce bilatéral a bondi après que le deuxième sommet de Hanoï entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump s'est achevé sans accord.

Les échanges bilatéraux entre les deux pays ont plongé de 8,8% et 4,5% sur un an en janvier et février, respectivement, avant de bondir de 38,1% et 39,3% en mars et avril, respectivement. La croissance annuelle a été de 19,1% en mai et 8,7% en juin.

«Reflétant les intérêts stratégiques des deux pays, il y a eu une augmentation du commerce bilatéral de biens essentiels et de produits non soumis aux sanctions internationales», a expliqué la KITA.

Parmi les principaux articles d'importations nord-coréennes figurent les produits alimentaires, composants de montre et textiles alors que les montres et ressources minérales ont constitué des articles d'exportation clés.

La KITA a noté que les sanctions onusiennes ont entraîné l'augmentation du commerce de la Corée du Nord avec la Chine, qui a tendance à creuser le déficit commercial de Pyongyang.

Le déficit commercial de la Corée du Nord vis-à-vis de la Chine a atteint 2 milliards de dollars l'année dernière.

Le rapport a estimé que le nombre de travailleurs nord-coréens en Chine pourrait s'élever à 80.000 personnes, constituant une source importante de devises pour le pays isolé.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page