Go to Contents Go to Navigation

Pas de discussion sur le partage des coûts de la défense entre Kang et Esper

International 09.08.2019 à 17h13
Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper arrive au ministère des Affaires étrangères, le vendredi 9 août 2019.

SEOUL, 09 août (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha s'est entretenue ce vendredi avec le secrétaire américain à la Défense Mark Esper à Séoul, mais la question du partage des coûts de la défense par les deux pays n'a pas été abordée, a fait savoir un officiel de Séoul.

Les alliés n'ont pas encore entamé la discussion sur les négociations qui auront lieu plus tard cette année concernant le partage des coûts liés au maintien des 28.500 soldats des Forces américaines en Corée du Sud (USFK), alors que le président américain Donald Trump semble faire pression sur le pays asiatique pour qu'il paie davantage.

«Il n'y a pas eu de mention de la part du secrétaire Esper sur le partage des coûts de la défense», a affirmé l'officiel aux journalistes sous condition d'anonymat.

Esper est arrivé jeudi à Séoul pour une visite de deux jours dans le cadre de sa tournée dans cinq pays d'Asie-Pacifique, à savoir l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et la Mongolie.

Trump a dit mercredi dans un message sur son compte Twitter que les discussions ont démarré pour accroître la contribution financière de Séoul et que ce dernier a convenu de payer «considérablement plus d'argent».

Le ministère des Affaires étrangères a dit que les négociations officielles sur l'Accord sur les mesures spéciales (SMA), l'accord de partage des coûts de la défense, n'ont pas encore commencé. Le ministère a souligné que les deux côtés sont convenus de mener leurs négociations «de façons raisonnable et équitable».

Suite à la réunion à huis clos pendant une demi-heure avec Kang, Esper a écrit sur son compte Twitter que les deux ont parlé de «leurs intérêts partagés pour une région Indo-Pacifique libre et ouverte».

Séoul et Washington ont récemment trouvé un terrain commun dans leur initiative phare en matière de politique extérieure, la nouvelle politique Sud du premier et la stratégie indo-pacifique pour le second, en vue de promouvoir la coopération et la stabilité régionales.

La nouvelle politique Sud vise à approfondir la coopération économique et diplomatique avec les pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) et l'Inde, tandis que la stratégie indo-pacifique a pour but d'assurer la liberté de l'usage des biens communs mondiaux dans le domaine maritime et dans les autres.

Après l'entretien avec Kang, le chef du Pentagone a rencontré son homologue sud-coréen Jeong Kyeong-doo avec qui il a réaffirmé l'alliance «robuste» qui constitue «l'axe de paix et de sécurité» sur la péninsule et dans l'Asie du Nord-Est.

eloise@yna.co.kr

(MORE)(FIN)

Accueil Haut de page