Go to Contents Go to Navigation

Les chefs du renseignement des deux Corées se sont rencontrés en avril

Actualités 13.08.2019 à 11h31
Cette photo datée du 30 juin 2019 montre Jang Kum-chol (cerclé de rouge), le nouveau chef du Département du front unifié, au village intercoréen de Panmunjom.

SEOUL, 13 août (Yonhap) -- Les chefs du renseignement des deux Corées se sont rencontrés en secret en avril après le remplacement du directeur nord-coréen du renseignement suite à l'échec du sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un en février, a confirmé ce mardi une source du gouvernement.

La rencontre entre le directeur du Service national du renseignement (NIS) Suh Hoon et son homologue nord-coréen Jang Kum-chol a eu lieu juste après que Jang a pris ses fonctions en tant que chef du département du Front unifié (UFD), selon la source.

Jang a remplacé Kim Yong-chol, qui a été le principal acteur de la Corée du Nord dans les négociations nucléaires avec les Etats-Unis. Ce remplacement tiendrait Kim pour responsable de l'échec du sommet de février avec les Etats-Unis.

La rencontre entre Suh et Jang aurait eu pour but principal qu'ils fassent connaissance l'un avec l'autre.

Au cours de la réunion, Suh a dit espérer que les relations intercoréennes s'améliorent et Jang a fait part de l'interprétation du Nord de l'échec du sommet de février entre Kim et Trump à Hanoï, selon la source.

Ils n'ont pas discuté d'un sommet intercoréen, a ajouté la source.

Jang est à peine connu du monde extérieur. Il aurait presque soixante ans et aurait travaillé aux échanges entre les deux Corées.

Son nom a été mentionné pour la première fois par les médias nord-coréens en avril, lorsqu'il a été signalé qu'il a été nommé directeur au Comité central du Parti du travail de Corée du Nord.

Le NIS a déclaré plus tard le même mois que Jang a été nommé chef de l'UFD, une information que Pyongyang n'a pas officiellement confirmée.

Jang a fait sa première apparition en public en accompagnant le dirigeant nord-coréen lors d'une visite au village intercoréen de Panmunjom en juin pour rencontrer le président américain Donald Trump.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page