Go to Contents Go to Navigation

Séoul veut une entrée en vigueur rapide de l'ALE avec des pays d'Amérique centrale

Economie 13.08.2019 à 11h44
Séoul veut une entrée en vigueur rapide de l'ALE avec des pays d'Amérique centrale - 1

SEOUL, 13 août (Yonhap) -- Le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie a appelé un groupe de cinq pays d'Amérique centrale à mettre en place un accord de libre-échange (ALE) avec Séoul.

L'Assemblée nationale de la Corée du Sud a ratifié le 2 août l'accord commercial avec cinq pays, à savoir le Costa Rica, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua et le Panama.

Parmi ces cinq nations, seul le Nicaragua a achevé ses procédures nationales, ouvrant la voie à l'entrée en vigueur de l'ALE en octobre, selon le ministère. Les quatre autres pays projettent de mettre en place l'accord commercial dès qu'ils auront fini leurs propres procédures locales.

Séoul et les cinq nations d'Amérique centrale ont entamé les négociations en vue de l'ALE en juin 2015 avant de les conclure en février 2018.

La quatrième économie d'Asie qui continue à enregistrer une baisse des exportations ces derniers mois sur fond de conflit commercial entre Washington et Pékin s'efforce d'étendre ses liens économiques avec des pays émergents afin d'atténuer sa dépendance vis-à-vis de la Chine et des Etats-Unis, ses deux premiers partenaires commerciaux.

La Corée du Sud est le premier pays à avoir conclu un accord commercial avec les cinq pays d'Amérique centrale.

Les exportations sud-coréennes vers ces cinq nations ont totalisé 2,5 milliards de dollars en 2018, en hausse de 14,6% sur un an, selon l'Association coréenne du commerce international (KITA).

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page