Go to Contents Go to Navigation

Moon promet d'intensifier la campagne internationale pour restaurer l'honneur des «femmes de réconfort»

Actualités 14.08.2019 à 14h58

SEOUL, 14 août (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré mercredi que son gouvernement renforcerait les efforts visant à sensibiliser la communauté internationale à la question des Sud-Coréennes qui ont été forcées à servir d'esclaves sexuelles pour les troupes japonaises durant la Deuxième Guerre mondiale.

«Le gouvernement fera de son mieux pour restaurer la dignité et l'honneur des "femmes de réconfort", victimes de l'esclavage sexuel de l'armée japonaise», a dit Moon dans un message marquant la journée de commémoration des femmes de réconfort.

Le gouvernement «partagera et propagera» les atrocités commises par le Japon en temps de guerre au sein de la communauté internationale «comme message pour la paix et les droits humains des femmes», a-t-il ajouté.

Des organisations civiles en Corée et à l'étranger ont organisé mercredi des rassemblements et événements pour commémorer les victimes à l'occasion de la journée internationale de commémoration des victimes de l'esclavage sexuel.

Des historiens estiment que pas moins de 200.000 filles et femmes, dont la plupart étaient des Sud-Coréennes, ont souffert du traumatisme de ce que la Corée du Sud définit comme un crime contre l'humanité. Les victimes sont appelées par euphémisme des «femmes de réconfort».

La question a été rendue publique le 14 août 1991, quand Kim Hak-sun, l'une des victimes sud-coréennes de l'esclavage sexuel, a porté témoignage de son expérience horrible.

En 2017, l'administration progressiste de Moon a désigné cette date comme la journée officielle de commémoration des femmes de réconfort.

Moon a noté que le courage de Kim et d'autres victimes pour révéler ce dont elles ont souffert avait amené plus de personnes à prendre conscience de «la vérité».

La plupart des victimes ont participé tous les mercredis à des rassemblements de protestation près de l'ambassade du Japon à Séoul pour demander des excuses formelles de Tokyo.

Le 1.400e rassemblement du mercredi s'est déroulé plus tard dans la journée autour de la statue de fille, qui symbolise les femmes de réconfort, devant l'ambassade.

Capture d'écran du compte Facebook du président Moon Jae-in. Revente et archivage interdits)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page