Go to Contents Go to Navigation

(4e LD) La Corée du Nord tire deux projectiles non identifiés vers la mer de l'Est

Actualités 16.08.2019 à 17h14
Tirs nord-coréens

SEOUL, 16 août (Yonhap) -- La Corée du Nord a tiré ce vendredi deux projectiles de courte portée semblant être des missiles balistiques en direction de la mer de l'Est, le sixième lancement de ce genre en près de trois semaines.

Les lancements sont intervenus peu de temps après que Pyongyang a prononcé un message d'avertissement selon lequel la Corée du Nord pourrait rompre le dialogue avec la Corée du Sud, apparemment comme un signe de protestation contre l'exercice militaire conjoint de Séoul et Washington et le plan de défense de Séoul annoncé au début de cette semaine visant à acquérir des armements dans les cinq ans à venir.

Les deux projectiles ont été tirés vers 8h01 et 8h16 depuis les environs de Tongchon, dans la province du Kangwon, en direction de la mer de l'Est, et tous les deux ont volé près de 230 kilomètres à une altitude maximale de 30 km et à une vitesse maximale de Mach 6,1, selon le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud.

Le comté de Tongchon se trouve à 50 km seulement au nord de la Ligne de démarcation militaire (MDL).

«La distance du vol, l'altitude maximale et la vitesse des projectiles tirés aujourd'hui nous conduisent à présumer qu'il s'agirait de missiles balistiques de courte portée mais une analyse plus approfondie est nécessaire pour confirmer s'ils sont similaires ou non à ceux qui ont été tirés lors des précédents lancements», a dit un officier du JCS, faisant allusion à quelques différences dans leur schéma de vol.

«L'armée sud-coréenne surveille de près la situation en cas de tirs supplémentaires tout en maintenant son état de préparation», a dit le JCS, en ajoutant que les autorités du renseignement de Séoul et de Washington sont en train d'effectuer une analyse afin de déterminer leur type exact.

Après une réunion d'urgence du Conseil de sécurité nationale (NSC) présidée par Chung Eui-yong, chef du Bureau de la sécurité nationale, le bureau présidentiel Cheong Wa Dae a appelé Pyongyang à arrêter les tirs qui sont susceptibles d'augmenter les tensions militaires sur la péninsule coréenne.

Quant à Washington, un haut officiel du gouvernement américain a dit que les Etats-Unis sont au courant des tirs de missiles et surveillent de près la situation en coopération avec leurs alliés.

Les tirs de Pyongyang sont survenus six jours après les lancements de deux missiles balistiques de courte portée présumés présentant des similitudes physiques au missile balistique sol-sol tactique américain ATACMS (Army Tactical Missile System).

Il s'agit de la sixième série de tirs depuis le 25 juillet, jour où le Nord a lancé des missiles de courte portée nouvellement développés, sa version de l'Iskander, aussi appelée KN-23.

Des sources militaires ont estimé que la Corée du Nord aurait testé aujourd'hui sa version de l'ATACMS à nouveau en ajustant leur altitude.

Lors des lancements du 10 août, les missiles ont ont volé près de 400 km à une altitude de 48 km et à une vitesse de Mach 6,1 en direction de la mer de l'Est depuis la province du Hamgyong du Nord.

Les projectiles tirés le 31 juillet et le 2 août ont impliqué un «lance-roquettes à guidage multiple de grand calibre nouvellement développé», selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), alors que le JCS a déclaré qu'il s'agirait de missiles balistiques de courte portée similaires au KN-23.

Depuis le début de l'année, le Nord a procédé à des tirs d'essai à huit reprises, qui ont débuté en mai dernier après une période d'accalmie de près d'un an et demi.

Les lancements d'aujourd'hui semblent avoir pout but de protester contre l'exercice militaire conjoint de Séoul et Washington actuellement en cours. Cet exercice qui se déroule du 11 au 20 août se concentre sur l'évaluation des capacités opérationnelles de la Corée du Sud à assumer le transfert du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre.

eloise@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page