Go to Contents Go to Navigation

Commémoration du 10e anniversaire de la disparition de l'ancien président Kim Dae-jung

Actualités 18.08.2019 à 13h57
Message commémoratif de Moon. (Capture d'écran du compte Facebook du président Moon Jae-in. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 18 août (Yonhap) -- La Corée du Sud a commémoré dimanche le 10e anniversaire de la disparition de l'ancien président Kim Dae-jung qui a consacré sa vie à la démocratie du pays et à l'amélioration des relations avec la Corée du Nord et le Japon.

Des responsables politiques, dont le Premier ministre Lee Nak-yon et le président de l'Assemblée nationale Moon Hee-sang, ont assisté à la cérémonie commémorative tenue au cimetière national de Séoul.

Avant l'événement de commémoration, le président Moon Jae-in a rendu hommage à son prédécesseur en évoquant ses efforts pour réaliser la démocratie et la coopération intercoréenne.

«Grâce à l'ancien président Kim qui a tenu les mains des citoyens et fait un demi-pas en avant et enfin réalisé un progrès dans la démocratie et la paix de son pays, nous pouvons avoir davantage d'espoirs aujourd'hui», a dit Moon dans son message commémoratif publié sur son compte Facebook.

«Comme il a ouvert une nouvelle perspective de paix sur la péninsule coréenne à son époque, nous avons pu accueillir avec succès les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang comme des "JO de paix" et avoir du courage en nous basant sur notre imagination pour prendre le chemin de la dénucléarisation de la péninsule coréenne et de l'économie de paix», a dit Moon.

Moon met l'accent sur «l'économie de paix» afin de promouvoir la coopération économique intercoréenne, trouver de nouveaux moteurs de croissance et parvenir à la coprospérité sur et au-delà de la péninsule coréenne face aux tensions commerciales provoquées par les récentes restrictions d'exportations imposées par le Japon contre la Corée du Sud.

Moon a également rappelé la déclaration de 1998 de Kim et du Premier ministre japonais Keizo Obuchi pour l'établissement d'un partenariat orienté vers l'avenir. Dans cette déclaration, Obuchi a exprimé de «profonds remords» et s'est excusé des «grands dommages et souffrances» que le Japon a imposés aux Sud-Coréens durant la colonisation de la péninsule (1910-1945).

«La déclaration commune met par écrit les "profonds remords" et la présentation d'excuses du Japon du fond du cœur et est une promesse pour les peuples des deux pays afin de partager les leçons tirées de l'histoire et d'ouvrir ensemble un avenir de paix et de prospérité», a souligné Moon.

«Un chemin pour une meilleure vie du peuple, un chemin pour parvenir à une paix durable et un chemin pour la coopération entre la Corée du Sud et le Japon... Toutes ces choses sont un chemin de l'histoire sur lequel (nous) devons avancer», a-t-il ajouté.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page