Go to Contents Go to Navigation

Le Rodong Sinmun critique l'exercice militaire sud-coréano-américain

Corée du Nord 20.08.2019 à 11h12

SEOUL, 20 août (Yonhap) -- Le Rodong Sinmun, le journal officiel nord-coréen, a haussé le ton mardi contre la Corée du Sud pour avoir mené un exercice militaire conjoint avec les Etats-Unis, en avertissant que Séoul paiera cher pour ses actes «idiots».

L'exercice se terminera aujourd'hui après plusieurs semaines d'entraînements. Séoul a expliqué pourtant qu'il faisait partie des préparations pour le transfert du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre de l'armée américaine à l'armée sud-coréenne, mais Pyongyang l'a considéré comme une «répétition d'invasion».

«L'exercice que les belliqueux sud-coréens effectuent avec les Etats-Unis constitue un acte hostile évident pour nous envahir et une provocation militaire ne pouvant être tolérée», a déclaré le Rodong Sinmun dans un article.

Le journal a pointé du doigt la «manœuvre de stabilisation» des zones récupérées comprise dans l'exercice, en insistant que cela a prouvé que l'exercice avait pour but d'«envahir et détruire notre République jusqu'à la mort».

Le journal a aussi critiqué Séoul pour avoir fait monter les tensions dans la région en introduisant sur son sol des équipements militaires de haute technologie et en menant l'exercice militaire conjoint malgré les multiples avertissements de la Corée du Nord.

Pyongyang a intensifié ces derniers jours ses propos critiquant son voisin au sud.

La Corée du Nord a aussi effectué une série de tests d'armes ces dernières semaines, apparemment pour protester contre l'exercice conjoint Séoul-Washington en cours.

Au début de cette semaine, le Nord a averti que le dialogue intercoréen ne reprendrait pas à moins que le Sud ne présente une «excuse plausible» pour son exercice militaire combiné avec les Etats-Unis.

Un porte-parole du Comité pour la réunification pacifique du pays (CPRC) a publié la semaine dernière un communiqué déclarant que Pyongyang n'a aucune intention de parler à nouveau avec Séoul et que c'est un «vain» espoir de vouloir reprendre les discussions après la fin d'un exercice militaire.

(Photomontage)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page