Go to Contents Go to Navigation

Fin des négociations en vue d'un accord de libre-échange avec Israël

Actualités 21.08.2019 à 20h04
Fin des négociations en vue d'un accord de libre-échange avec Israël - 1

SEOUL, 21 août (Yonhap) -- La Corée du Sud et Israël ont achevé des négociations en vue d'établir un accord de libre-échange (ALE) bilatéral qui permettra de renforcer les liens économiques entre les deux pays et de mieux faire face à la montée du protectionnisme dans le monde, a annoncé ce mercredi le ministère du Commerce.

La ministre sud-coréenne du Commerce Yoo Myung-hee et son homologue israélien Eli Cohen ont terminé les négociations environ trois ans après la première série de discussions en 2016.

L'accord devrait entrer en vigueur au premier semestre 2020, celui-ci devant encore passer par un examen juridique, une cérémonie de signature et la ratification aux Parlements sud-coréen et israélien, selon le ministère.

Les exportations sud-coréennes vers Israël ont été estimées à 1,44 milliard de dollars en 2018, en hausse de 14% par rapport à l'année précédente, selon le ministère. La quatrième économie d'Asie a enregistré un excédent commercial de 177 millions de dollars avec Israël en 2018.

L'ALE devrait permettre à la Corée du Sud d'accroître ses exportations d'automobiles, de pièces automobiles, de textiles et de cosmétiques vers Israël, dont les droits de douane seront immédiatement levés une fois mis en œuvre, a indiqué le ministère.

Selon les données de l'Association coréenne du commerce international (KITA), les automobiles représentent environ la moitié des exportations sud-coréennes à destination d'Israël, suivies des résines synthétiques et des équipements vidéo. La Corée du Sud importe principalement du matériel industriel d'Israël.

La Corée du Sud lèvera les droits de douane sur l'équipement israélien de production de puces électroniques d'ici trois ans, afin d'aider les entreprises locales à diversifier leur portefeuille d'importations.

Les barrières sur les produits agricoles sensibles, y compris le riz et l'ail, seront maintenues malgré l'ALE, a indiqué le ministère, bien que les droits de douane sur les pamplemousses israéliens seront abolis dans sept ans.

D'autres domaines potentiels dans lesquels les deux pays peuvent approfondir leur coopération comprennent l'aviation, les soins de santé, les énergies renouvelables et les TIC, a ajouté le ministère.

Les deux pays se sont également engagés à ouvrir les secteurs des services et des investissements.

L'ALE ne couvrira pas les territoires palestiniens, a indiqué le ministère.

L'accord sera d'autant plus important que la Corée du Sud deviendra le premier pays asiatique à signer un ALE avec Israël, ce qui lui offrira un avantage concurrentiel, selon le ministère.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page