Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Nord critique Séoul et Washington à propos du partage des coûts de la défense

Corée du Nord 22.08.2019 à 18h06

SEOUL, 22 août (Yonhap) -- L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a fustigé ce jeudi la Corée du Sud et les Etats-Unis au sujet de leurs négociations à venir sur le partage des coûts liés au maintien en Corée du Sud des troupes américaines, qualifiant Washington de simili «gangster» et Séoul de «soumis».

Les alliés se préparent à discuter du montant que Séoul devra payer l'an prochain pour maintenir la présence des 28.500 troupes américaines en Corée du Sud (USFK). L'accord actuel arrivera à terme à la fin de l'année.

«Comme on le sait, la présence des forces américaines en Corée du Sud est conforme à l'objectif stratégique des Etats-Unis de perpétuer la division du pays et de mettre le monde sous son contrôle», a indiqué KCNA.

Plus tôt ce mois-ci, Trump a été cité par le New York Post comme disant lors d'une collecte de fonds pour sa campagne de réélection qu'«il a été plus facile d'obtenir un milliard de dollars de la Corée du Sud que d'obtenir 114,13 dollars d'un appartement à loyer contrôlé à Brooklyn.»

A ce propos KCNA a dit que «de telles paroles insultantes sont ouvertement prononcées par les Etats-Unis, qu'il est beaucoup plus facile d'obtenir des fonds de défense de la part de la Corée du Sud que de percevoir le loyer d'un appartement.»

«L'acte de gangster des Etats-Unis de considérer la Corée du Sud comme une cible de pillage et un serviteur fidèle répondant à ses intérêts avides est le résultat inévitable de la politique servile des autorités sud-coréennes se soumettant aux Etats-Unis», a ajouté KCNA.

Selon un responsable du ministère des Affaires étrangères, les alliés pourraient entamer les négociations sur le partage des coûts de la défense dès le milieu du mois prochain.

En vertu du 10e Accord sur les mesures spéciales, Séoul a accepté de payer cette année 1.040 milliards de wons (861,6 millions de dollars), soit une augmentation de 8,2% par rapport à l'année précédente.

Le prochain cycle de négociations s'annonce difficile car Trump a augmenté la pression sur Séoul pour qu'il augmente sa contribution financière à l'USFK.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha serre la main de l'ambassadeur américain en Corée du Sud Harry Harris le 8 mars 2019 à Séoul.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page