Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Sud signe un ALE avec la Grande-Bretagne

International 23.08.2019 à 10h34

SEOUL, 23 août (Yonhap) -- La Corée du Sud a signé jeudi un accord de libre-échange (ALE) avec la Grande-Bretagne afin de poursuivre sans heurts leur commerce et maintenir leurs liens économiques actuels même après l'éventuel Brexit «sans accord».

A Londres, la ministre chargée des négociations commerciales, Yoo Myung-hee, et son homologue britannique, Elizabeth Truss, ont promis de maintenir les facilités assurées par l'ALE entre la Corée du Sud et l'Union européenne (UE) qui est entré en vigueur en juillet 2011.

«La Corée du Sud préparera minutieusement et prendra des actions pour aider les entreprises locales à continuer leur commerce et leurs investissements à l'abri des incertitudes, comme le Brexit», a déclaré Yoo.

Séoul prévoit de terminer les procédures restantes, y compris la ratification au Parlement avant la fin du mois d'octobre, quand la Grande-Bretagne quittera le plus grand bloc économique mondial.

Les deux pays sont aussi convenus de réviser l'ALE dans deux ans pour mettre à jour les termes de l'accord, selon le ministère.

En cas de mise en œuvre de l'accord, la Corée du Sud pourra exporter vers la Grande-Bretagne ses principaux produits d'exportation, dont des automobiles, sans tarifs douaniers, comme cela est le cas avec l'ALE entre Séoul et l'UE.

Séoul attribuera également des contingents tarifaires aux produits agricoles dont la demande augmente en Corée du Sud, comme l'orge malté.

Les deux pays promouvront notamment la coopération dans des segments importants, comme l'intelligence artificielle, le big data, les automobiles de la prochaine génération et la biotechnologie, a ajouté le ministère.

La Corée du Sud exporte principalement des véhicules et navires vers la Grande-Bretagne alors qu'elle importe du pétrole et des produits pharmaceutiques.

Compte tenu du temps qu'il faudra pour que les entreprises s'adaptent au nouvel accord, les deux pays sont tombés d'accord sur le fait que les produits transportés via l'UE seront traités comme ceux qui seront expédiés directement vers la Grande-Bretagne, a dit le ministère.

La ministre sud-coréenne du Commerce, Yoo Myung-hee (g.), et la secrétaire d'Etat au Commerce international de la Grande-Bretagne, Elizabeth Truss, s'échangent une poignée de main au bureau du ministère britannique des Affaires étrangères à Londres lors de la cérémonie de signature de l'accord de libre-échange entre la Corée du Sud et la Grande-Bretagne, le jeudi 22 août 2019 (heure locale). (Photo fournie par le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie. Revente et archivage interdits)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page