Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Nord sommée de réintégrer l'initiative du Grand Tumen

Actualités 23.08.2019 à 10h36
Le vice-ministre adjoint des Finances Kim Hoe-jeong (3e à partir de la dr.) pose avec d'autres participants lors de la 19e assemblée générale de l'initiative du Grand Tumen à Changchun, dans la province chinoise du Jilin, le 22 août 2019.

SEJONG, 23 août (Yonhap) -- La Corée du Sud, la Chine, la Russie et la Mongolie ont appelé la Corée du Nord à rejoindre à nouveau l'initiative du Grand Tumen (GTI), a fait savoir ce vendredi le ministère de l'Economie et des Finances.

L'entente est parvenue hier à leur 19e réunion à Changchun, capitale de la province chinoise du Jilin, située à la frontière sino-nord-coréenne, a indiqué le ministère.

En 2009, la Corée du Nord a quitté cette plate-forme destinée à développer les régions que le fleuve Tumen traverse avant de déboucher sur la mer de l'Est.

La Corée du Sud a promis des efforts pour renforcer la coopération économique entre les pays membres de ce mécanisme. Elle accueillera la 20e réunion l'année prochaine.

Le vice-ministre adjoint des Finances Kim Hoe-jeong a profité aussi de ce rassemblement régional pour appeler le Japon à retirer ses récentes restrictions d'exportation contre la Corée du Sud.

«La série de restrictions d'exportation mises en place par le Japon contre la Corée du Sud pour des raisons non économiques doivent être corrigées rapidement comme elles perturbent la chaîne de valeur mondiale et risquent d'avoir un impact sur l'ensemble de l'économie mondiale», a-t-il déclaré avant de proposer de déployer des efforts conjoints pour créer un environnement libre, équitable et stable pour le commerce et l'investissement.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page