Go to Contents Go to Navigation

Séoul notifie officiellement le Japon de son intention de ne pas renouveler le pacte militaire

Actualités 23.08.2019 à 18h27

SEOUL, 23 août (Yonhap) -- Le ministère des Affaires étrangères a convoqué ce vendredi l'ambassadeur du Japon à Séoul pour informer officiellement Tokyo de son intention de mettre fin au pacte bilatéral de partage de renseignements militaires.

Le premier vice-ministre des Affaires étrangères Cho Sei-young a remis à l'ambassadeur du Japon en Corée du Sud Yasumasa Nagamine une note verbale, un document diplomatique, pour exprimer officiellement l'intention de Séoul de mettre fin à l'Accord de sécurité générale d'informations militaires (GSOMIA).

Les deux parties sont convenues qu'il est important de poursuivre le dialogue diplomatique pour résoudre leurs problèmes, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué de presse.

Séoul a annoncé jeudi qu'il ne renouvellera pas le GSOMIA, invoquant un «changement grave» dans les conditions de coopération en matière de sécurité entre les deux pays, dans un contexte de querelles sur l'histoire et les récentes restrictions à l'exportation de Tokyo.

Washington a fait part de sa «grande préoccupation» et de sa «déception» à propos de la décision de Séoul.

Séoul et Tokyo ont signé la GSOMIA en 2016.

L'ambassadeur du Japon en Corée du Sud Yasumasa Nagamine rentre au ministère des Affaires étrangères à Séoul le 23 août 2019.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page