Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La fin du GSOMIA causée par un «grand changement» du Japon, selon la diplomatie sud-coréenne

Actualités 29.08.2019 à 15h18

SEOUL, 29 août (Yonhap) -- La Corée du Sud a décidé de mettre un terme à l'accord de partage de renseignements militaires avec le Japon comme Tokyo a provoqué un «grand changement» dans la coopération sécuritaire entre les deux pays, a déclaré jeudi le ministère sud-coréen des Affaires étrangères.

Séoul a annoncé la semaine dernière la fin de l'Accord de sécurité générale d'informations militaires (GSOMIA) avec Tokyo, considéré comme l'une des rares plates-formes de sécurité pour promouvoir la coopération trilatérale en matière de défense avec l'allié commun, Washington.

«Nous avons déterminé qu'il n'était plus dans l'intérêt national de maintenir un pacte conclu pour partager des informations militaires sensibles avec le gouvernement japonais qui a soulevé des questions sur la confiance endommagée et les préoccupations sécuritaires», a indiqué le ministère dans un rapport préparé pour une réunion parlementaire.

Samedi dernier a été la date limite pour l'une ou l'autre des deux parties pour exprimer leur intention avant que le GSOMIA ne soit renouvelé automatiquement. Le pacte arrivera à échéance fin novembre.

Malgré cette décision, le ministère a dit qu'il continuerait à chercher des moyens diplomatiques avec son voisin afin de résoudre les questions du travail forcé non résolues depuis longtemps et à demander à Tokyo de retirer les restrictions d'exportation contre Séoul.

Le ministère prévoit également de poursuivre les efforts pour informer la communauté internationale des mesures économiques injustes du Japon, notamment à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies (ONU) qui aura lieu le mois prochain à New York, a-t-il ajouté.

Quant au mécontentement accru des Etats-Unis face à la fin du GSOMIA, le gouvernement s'assurera qu'il maintiendra une position ferme de préparations militaires avec son allié pour assurer la sécurité régionale et contrer les menaces nord-coréennes, selon le ministère.

(Photomontage)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page