Go to Contents Go to Navigation

Le Rodong Sinmun critique le plan suspecté de rejet d'eaux radioactives du Japon

Actualités 04.09.2019 à 17h09

SEOUL, 04 sept. (Yonhap) -- Le journal officiel nord-coréen Rodong Sinmun a critiqué mercredi le Japon pour son plan suspecté de déversement d'eaux radioactives dans la mer, en disant que ce serait un acte criminel qui pourrait provoquer un désastre nucléaire dans la région.

L'organisation environnementale Greenpeace a dit plus tôt que le Japon envisageait de rejeter dans l'océan Pacifique près d'un million de tonnes d'eaux radioactives de la centrale nucléaire de Fukushima. Le Japon a réagi en disant qu'aucune décision spécifique n'a encore été prise sur la façon d'éliminer les eaux contaminées.

«Les insulaires qui ont imposé des malheurs et des souffrances innombrables à notre peuple dans le passé projettent aujourd'hui de provoquer une catastrophe nucléaire avec des eaux radioactives», a dit le Rodong Sinmun, apparemment en faisant référence à la colonisation japonaise de la péninsule coréenne (1910-1945).

«Nous ne tolérerons jamais la contamination de notre océan bleu par des déchets nucléaires», a ajouté le journal. «(Le Japon) devrait porter une attention sur l'avertissement sérieux de la communauté internationale, arrêter de commettre une action imprudente et annuler son plan de rejet d'eaux contaminées.»

L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a également rapporté mercredi un article similaire en dénonçant le Japon pour son plan de déverser des eaux radioactives.

«Il s'agit d'une véritable attaque à la convention internationale et d'une grave menace pour la survie et la sécurité de l'humanité», a dit la KCNA, en évoquant la Convention de Bâle, un accord multinational visant à empêcher les mouvements transfrontaliers et les rejets d'eaux dangereuses.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page