Go to Contents Go to Navigation

Une exposition du musée d'art moderne de Troyes attire plus de 120.000 visiteurs à Séoul

Sport/Culture 12.09.2019 à 14h31
«Révolution : la nouvelle ère commence» au Centre Sejong pour les arts du spectacle. (Photo fournie par Covana Contents. Revente et archivage interdits)
Un passant prend des photos du perron du Centre Sejong pour les arts du spectacle reproduisant «Big Ben» d'André Derain le 2 juillet 2019 à Séoul.
RM devant «Big Ben»
Cette photo, postée le jeudi 4 juillet 2019 sur le compte Twitter du groupe de K-pop Bangtan Boys (BTS), montre RM, leader du groupe, regardant «Big Ben» (1906) d'André Derain à l'exposition intitulée «Révolution : la nouvelle ère commence», qui se déroulera jusqu'au 15 septembre au Centre Sejong pour les arts du spectacle à Séoul. (Capture d'écran du compte Twitter de BTS. Revente et archivage interdits)
Fil d'attente devant le Centre Sejong pour les arts du spectacle à Séoul. (Photo fournie par Covana Contents. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 12 sept. (Yonhap) -- Une exposition, intitulée «Révolution : la nouvelle ère commence» et présentant des chefs-d'œuvre du fauvisme et du cubisme du musée d'art moderne de Troyes, a attiré plus de 120.000 visiteurs pendant trois mois depuis son ouverture le 13 juin au Centre Sejong pour les arts du spectacle à Séoul, a fait savoir ce jeudi Covana Contents, organisateur de l'événement.

Plusieurs célébrités dont RM, leader de Bangtan Boys (BTS), et la diva Insooni ont visité cette exposition et partagé leur sortie culturelle sur les réseaux sociaux.

L'exposition propose 68 œuvres provenant de la collection Lévy du musée troyen. Parmi elles, «Big Ben» de l'artiste français André Derain a attiré une attention tout particulière dès le début de l'événement dans la mesure où il s'agissait de son premier voyage en Asie.

RM de BTS et d'innombrables visiteurs ont posé devant ce tableau laissant entrevoir à travers ses touches de couleurs vives le dynamisme qui régnait à Londres à l'époque de la Révolution industrielle. Le perron du Centre Sejong recouvert aux couleurs de «Big Ben» était aussi à ne pas manquer cet été sur la place de Gwanghwamun où se trouve le centre.

Des tableaux de Raoul Dufy, connu pour ses couleurs joyeuses, et d'autres artistes tels que Maurice de Vlaminck, George Braque, Juan Gris et Robert Delaunay, que les amateurs d'art coréens ont rarement eu l'occasion de découvrir ont aussi fait impression auprès du public sud-coréen.

Ce grand rendez-vous avec des chefs-d'œuvre du fauvisme et du cubisme devrait accueillir de nombreux visiteurs pendant les prochains jours avant de se terminer le 15 septembre, le dernier jour de la fête des moissons, l'une des deux plus grandes fêtes dans le pays du Matin-Clair.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page